Sympetrum striolatum : un critère pour séparer Sympetrum striolatum et vulgatum

Sympetrum striolatum mâle montrant l'insertion postérieure des ailes postérieure "non rouge", Saint Rémy en Mauges (France - 49), 13/11/2011
Sympetrum striolatum mâle montrant l’insertion postérieure des ailes postérieures « non rouge », Saint Rémy en Mauges (France – 49), 13/11/2011

Dans le Maine et Loire et la plupart des départements français l’identification de Sympetrum striolatum ne pose généralement pas de problème tant qu’on parvient à voir la face. En effet S. striolatum et vulgatum sont assez ressemblants, mais S. vulgatum porte de fortes marques noires entre le front et les yeux. Sur une vue dorsale on est assez démuni
Dans le nord de l’Europe l’espèce est assez commune et les odonatologues ont remarqué un détail élevé au rang de critère tant il est constant: pour Sympetrum striolatum si les implantations thoraciques antérieures des ailes antérieures et postérieures sont fortement colorées de rouge, les implantations postérieures ne le sont pas.

Sympetrum striolatum mâle, coloration de l'implantation des ailes, la Renaudière (France - 49) , 23/09/2017
Sympetrum striolatum mâle, coloration de l’implantation des ailes, la Renaudière (France – 49) , 23/09/2017

Or elles les sont toutes pour Sympetrum vulgatum ce que malheureusement je ne peux pas montrer car je n’ai hélas jamais vu ce Sympetrum…
Ce détail permet donc sur une vue dorsale, sans voir la face de différencier Sympetrum striolatum de Sympetrum sanguineum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *