Vietnam 2018 – Pseudocopera ciliata (Selys, 1863)

Pseudocopera ciliata mâle, Vietnam, Xuan Son, 08/06/2018
Pseudocopera ciliata mâle, Vietnam, Xuan Son, 08/06/2018

Pseudocopera ciliata est certainement un des plus beaux et élégants zygoptère.
Je l’avais rencontré en Malaisie, surtout la femelle, et à ce moment en 2013 il faisait partie du genre Copera. Ce genre Copera a été créé en 1890 par Kirby pour accueillir les Psilocnemis de Selys, car Selys avait décrit l’espèce en 1863 sous le nom de genre Psilocnemis, nom qui était déjà pré-occupé par un scarabée décrit par Burmeister en 1842. Mais il existait trop de différences entre les membre du genre Copera…

Pseudocopera ciliata mâle, Vietnam, Pia Oac, 05/06/2018
Pseudocopera ciliata mâle, Vietnam, Pia Oac, 05/06/2018

Et Dijkstra et al. l’ont placé en 2014 dans le genre Pseudocopera qui avait été créé par Fraser pour une espèce, Pseudocopera arachnoides qui a finalement été synonymisée avec Pseudocopera ciliata. Pourtant un peu auparavant dans « Distinct genetic clades of Malaysian Copera damselflies and the phylogeny of platycnemine subfamilies », Phaik-Eem Lim, Ji Tan, Praphathip Eamsobhana & Hoi Sen Yong en 2013 concluaient que Copera ciliata et annulata devraient plutôt rejoindre le genre Platycnemis.

Pseudocopera ciliata mâle, Vietnam, Pia Oac, 05/06/2018
Pseudocopera ciliata mâle, Vietnam, Pia Oac, 05/06/2018

Dans sa description originale (Synopsis des Agrionines, 4° légion) de Selys insiste sur la longueur des pattes de cette espèce ainsi que sur la position très basale du nodus qu’il relève au tiers de la base au ptérostigma. Il ne parle pas des genoux marqués de noir, le mâle était alors inconnu.
Nous ne l’avons rencontré que sur des mares ou petits étangs mais il semble qu’il accepte aussi des eau courantes lentes. Il mesure environ 41 mm.
Ci-dessous une femelle dans une teinte vraiment surprenante par rapport au mâle.

Pseudocopera ciliata femelle, Vietnam, Cuc Phuong, 14/06/2018
Pseudocopera ciliata femelle, Vietnam, Cuc Phuong, 14/06/2018

On le rencontre de l’est de l’Inde à Taïwan et Hong Kong à travers le sud de la Chine, et au sud jusqu’à la Malaisie et l’Indonésie.




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *