Blog

Vietnam 2018 – Calicnemia haksik

Calicnemia haksik, Vietnam, Tam Dao, 2 juin 2018.

Calicnemia haksik a été décrit à partir d’un sujet de Chine (WILSON&REELS, 2003) et en 2006 sa distribution n’était reconnu que dans les provinces chinoises du Guanxi et Hunan, c’est à dire 2 provinces situées au nord-est du Vietnam. Calicnemia haksik a d’ailleurs d’abord été confondu avec C. mortoni  et les 2 espèces sont inséparables sans un examen des genitalia.

Calicnemia haksik, Vietnam, Tam Dao, 2 juin 2018.

Cependant la présence de C. mortoni au Vietnam est maintenant considéré comme douteuse (Description of two new Calicnemia from Vietnam and central Laos with notes on their congeners in Vietnam (Odonata: Platycnemididae, Zootaxa, Févier 2017).
Son nom d’espèce (en quelle langue ?) évoque la coloration sombre de son abdomen. C’est ma première photo de libellule de ce séjour au Vietnam et mon appareil ne devait pas être au mieux de sa forme :).

Calicnemia haksik, Vietnam, Tam Dao, 2 juin 2018.

Je suppose qu’il doit mesurer environ 35 mm. Nous ne l’avons rencontré qu’à Tam Dao, le 2 juin 2018, dans un fossé alors que nous tentions de rentrer dans un parc et que le gardien refusait d’ouvrir la barrière… La répartition des couleurs abdominales fait qu’il n’est pas possible de le confondre avec une autre espèce, du moins parmi celles que nous avons rencontrées (6). 




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Vietnam 2018 – Calicnemia eximia (Selys, 1863)

Calicnemia eximia mâle, Vietnam, Khau Pha, 11 juin 2018.

Le magnifique petit Calicnemia eximia (Platycnemididae) mesure à peine 40 mm mais son habit de clown le fait remarquer facilement. Nous l’avons rencontré à plusieurs reprises dans les montagnes de Khau Pha où il se tenait sur la végétation ou les rochers, près de torrents de montagne ou de ruissellements sur les rochers, où il semblait d’ailleurs pondre.

Calicnemia eximia, Vietnam, Khau Pha, 10 et 11 juin 2018.

Il ressemble à C. miles, mais le rouge de C. eximia est éclatant et lumineux et le premier ne montre pas de jaune sur le thorax.
Son aire de distribution est immense, entre le Cachemire, à l’ouest de l’Inde jusqu’aux provinces chinoises du Yunnan et du Guangxi, juste au nord du Vietnam où nous l’avons observé.

Calicnemia eximia, Vietnam, Khau Pha, 10 juin 2018.

Comme souvent les femelles sont bien ternes par rapport aux mâles et ce tandem de Calicnemia eximia permet d’encore mieux l’apprécier. En tout cas la femelle semblait essayer de pondre sur les mousses qui tapissaient ce rocher, mousses couvertes par un ruissellement de la paroi.
Toutes les photos le  juin 2018 à Khau Pha.




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Sympetrum meridionale – identification 3/3

Sympetrum meridionale mâle immature, Le Verdon sur Mer (France – 33), 25 juillet 2013.

Encore un « nouveau » critère d’identification des Sympetrum meridionale. Après la « Golden vein », j’apprends tout récemment par un ami anglais ce détail d’identification qui ne semblait pas connu, ou partagé, en France. Il avait déjà été publié dans Britain’s Dragonflies (Dave Smalshire and Andy Swash), et dans Dragonflies & Damselflies of Europe by Gallianai, Scherini& Piglia, mais je ne l’ai jamais vu ou lu dans aucun ouvrage français.
Il s’agit donc simplement d’un petit point noir situé juste au dessus du stigmate métathoracique (« prise d’air » pour assurer l’oxygénation d’une partie du thorax). Il est unique à cette espèce, bien visible chez les jeunes sujets et les femelles, il disparaît plus ou moins chez les vieux mâles et sur de nombreuses photos il est caché par les ailes.
C’est certainement un élément intéressant à vérifier quand on connaît la difficulté à identifier certains spécimens sur photos.

Sympetrum meridionale mâle, Chanteloup les bois (France – 49),  15 août  2016.



Retour vers « Sympetrum meridionale identification 2/3  »

Vietnam 2018 – Paracercion ambiguum

Le  3 juin 2018 sur une petite rivière lente de la réserve de Huu Lien, province de Lang Son, nous avons rencontré 3 espèces de Paracercion sur les 4 actuellement recensées dans le nord du Vietnam. Il se différencie assez facilement des 2 autres (et des Pseudagrion!) par la longueur de ses cerques (un peu plus longs que S10), les larges taches postoculaires, la suture humérale lourdement soulignée de noire, la suture méso pleurale également bien marquée de noir dans sa partie postérieure, la suture métapleurale portant une fine ligne noire élargie en arrière.
La publication de cette nouvelle espèce (découverte en 2013) dans Zootaxa en 2016 (Paracercion ambiguum Kompier & Yu, 2016 ) mentionne que le nom d’espèce a été donné en raison de la difficulté (tranchée par l’analyse génétique) à définir si cette nouvelle espèce appartenait aux Pseudagrion ou aux Paracercion.

Paracercion ambiguum mâle, Vietnam, Huu Lien, 3 juin 2018.

Il montre en effet un comportement de Pseudagrion plutôt pendu au bout des feuilles que reposant sur la végétation flottante. L’abdomen y compris les appendices mesure 30.5 mm ce qui doit correspondre à une longueur totale de plus de 40 mm, l’aile postérieure mesure 19 mm toujours selon la même source. C’est malheureusement la seule photo que j’ai pu faire en raison de la position de l’insecte et du nombre de nouvelles espèces que j’ai rencontrées sur ce site…


Une demi-heure après avoir rencontré le mâle j’ai fait cette photo sans me douter qu’il s’agissait de la femelle Paracercion ambiguum. Elle n’a été identifiée qu’au retour.

615
Paracercion ambiguum femelle, Vietnam, Huu Lien, 3 juin 2018.



Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Vietnam 2018 – Paracercion calamorum

Paracercion calamorum est nommé Dusky  Lilysquatter 
par les anglo-saxons car il se pose souvent sur les nénuphars (c’est donc un habitant des eaux stagnantes ou très faiblement courantes)  et qu’il s’assombri (Dusky) avec l’âge en se couvrant d’une pruinosité assez sombre.

Paracercion calamorum mâles, Vietnam. Huu lien, 3 juin 2018 et Van Long, 15 juin 2018

Le mâle mesure environ 28 à 30 mm et son aire de distribution s’étend de l’Inde au Japon et à l’Indonésie. Les femelles ont également tendance à se couvrir de pruine mais quand elles sont plus jeunes, photo ci-dessous, on remarque leur bande antéhumérale toute particulière, divisée sous forme de 2 fins traits clairs par une étroite bande sombre et pointue.

Paracercion calamorum, Vietnam, Cuc Phuong, 14 juin 2018.

Paracercion calamorum, Vietnam, Cuc Phuong, 14 juin 2018.



Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.