Platycnemis latipes femelle et pronotum 2/2

Platycnemis latipes femelle, pronotum, Montreal (FRance-07), 14/07/2020
Platycnemis latipes femelle, pronotum, Montreal (France-07), 14/07/2020

Il n’y a qu’en cas de doute que le pronotum est nécessaire à l’identification, car son observation nécessite la capture ou des photos difficiles à réaliser en raison de la très petite taille des structures que l’on cherche à mettre en évidence et de la mauvaise volonté relative des sujets 😉 Enfin, cette fois-ci on voit (cliquer sur la photo !) le triangle de la partie postérieure du pronotum et ses 2 dents sublatérales : celle de gauche est très aigüe et étirée, un peu à la façon de P. acutipennis… mais un plan plus large permet de constater que les pattes, avec un trait noir très bref sont bien celles de P. latipes. Celle de droite, beaucoup moins évidente est conforme à ce qu’on attend d’une honnête femelle latipes.
Ces épines sont plus latérales et très puissantes pour P. acutipennis et absentes pour P. pennipes.

Platycnemis latipes femelle, l'Isle sur Tarn (France--81), 08/07/2020
Platycnemis latipes femelle, l’Isle sur Tarn (France–81), 08/07/2020

Heureusement en croisant d’autres critères on parvient à les identifier : la quasi totale absence de noir sur les pattes antérieures et moyennes, le noir sur l’abdomen limité aux derniers segments suffisent en général.

Platycnemis latipes femelle, l'Isle sur Tarn (France--81), 08/07/2020
Platycnemis latipes femelle, l’Isle sur Tarn (France–81), 08/07/2020
Platycnemis latipes femelle, Montreal (France-07), 14/07/2020
Platycnemis latipes femelle, Montreal (France-07), 14/07/2020

Mais ces femelles sont variables et parfois le noir sur l’abdomen est beaucoup plus étendu, comme ci-dessus : mais là encore, le noir sur les crêtes tibiales est très réduit.

Platycnemis latipes femelle, Castelnau-Chalosse (France-40), 04/07/2020
Platycnemis latipes femelle, Castelnau-Chalosse (France-40), 04/07/2020



accueil-p-latipes-bouton

Platycnemis latipes mâles 3/3 : variabilité

Platycnemis latipes mâle, Villemur sur Tarn (France-31), 17/07/2019
Platycnemis latipes mâle, Villemur sur Tarn (France-31), 17/07/2019
Platycnemis latipes mâle, Villemur sur Tarn (France-31), 17/07/2019

En ce qui concerne les critères d’identifications ces 2 mâles sont bien typiques : les tibias postérieurs et moyens sont très larges (cliquer sur les images !), ils ne sont pas marqués d’une ligne noire mise à part celle, très courte, du tibia moyen. L’abdomen ne porte pas de marque noire avant le segment 7. La ligne inférieure de la double ligne noire antéhumérale caractéristique des Platycnemis est très incomplète, un peu à la façon des P. acutipennis.

Sur les 2 sujets ci-dessous on retrouve les critères des pattes, mais pour l’un la ligne noire inférieure est complète, pour l’autre non.
Mais si le premier semble bien classique quant à la répartition du noir sur les derniers segments abdominaux, le second n’en a que sur le 7° segment.

Platycnemis latipes mâle, Castelnau de Montmiral (France-81), 18/07/2019
Platycnemis latipes mâle, Castelnau de Montmiral (France-81), 18/07/2019
Platycnemis latipes mâle, Castelnau de Montmiral (France-81), 18/07/2019
Platycnemis latipes mâle, Castelnau de Montmiral (France-81), 18/07/2019

Ces 2 derniers sujets même s’ils sont bien typiques permettent encore de constater des variations certes minimes, mais bien sûr 2 êtres vivants ne sont jamais totalement identiques !

Platycnemis latipes mâle, Castelnau de Montmiral (France-81), 18/07/2019
Platycnemis latipes mâle, Castelnau de Montmiral (France-81), 18/07/2019
Platycnemis latipes mâle, Portet sur Garonne (France-31), 19/07/2019
Platycnemis latipes mâle, Portet sur Garonne (France-31), 19/07/2019



accueil-p-latipes-bouton

Patycnemis latipes: transfert du sperme et accouplement

Platycnemis latipes accouplement - transfert du sperme, Castelnau de Montmirail (France - 81), 18/07/2019
Platycnemis latipes accouplement – transfert du sperme, Castelnau de Montmirail (France – 81), 18/07/2019

Préalablement à l’accouplement proprement dit les odonates mâles se livrent à une étonnante gymnastique. Le sperme du mâle est issu à l’extrémité de son abdomen, au niveau du 9° segment, mais il est utilisé au niveau du 2° segment, là où se trouve les pièces génitales mâles, qui s’apparieront avec celles de la femelle.
Le mâle doit donc transférer son liquide séminal depuis le 9° segment vers sa vésicule séminale, sous la limite du 2° et 3° segment. Et il choisit très souvent de le faire juste après avoir capturé une femelle.

L’appariement des pièces copulatrices se déroulent ensuite avec plus ou moins d’adresse et de tâtonnements…

Platycnemis latipes accouplement, Castelnau de Montmirail (France - 81), 18/07/2019
Platycnemis latipes accouplement, Castelnau de Montmirail (France – 81), 18/07/2019
Platycnemis latipes accouplement, Castelnau de Montmirail (France - 81), 18/07/2019
Platycnemis latipes accouplement, Castelnau de Montmirail (France – 81), 18/07/2019

Lorsque l’appariement est constitué c’est à dire lorsque le pénis du mâle est introduit dans le pore génital de la femelle on peut voir le couple se livre à des mouvements parfois décrit comme une sorte de pompage qui permettent au mâle de repousser ou d’éliminer partiellement le sperme des partenaires précédents de la bourse et / ou de la spermathèque. Ensuite seulement le sperme contenu dans la vésicule séminale sous forme de paquets collants glissera le long du pénis (non pas à l’intérieur car les 2 organes sont en contact et non en continuité chez les zygoptères) pour atteindre les espaces de stockage de la femelle.

Platycnemis latipes accouplement, Castelnau de Montmirail (France - 81), 18/07/2019
Platycnemis latipes accouplement, Castelnau de Montmirail (France – 81), 18/07/2019

Si on a maintenant la preuve que les odonates ne sont pas la seule famille ou les mâles sont capables de déplacer le sperme des partenaires précédents ce sont les seuls que la nature a contraint à se livrer à cette surprenante acrobatie.


accueil-p-latipes-bouton