Namibie – Platycypha caligata (Selys, 1853)

Platycypha caligata mâle, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020
Platycypha caligata mâle, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020

Platycypha caligata (Chlorocyphidae) était pour moi une des cibles prioritaires de ce voyage et il a fallu attendre presque la fin du séjour pour le trouver. Les Chlorocyphidae ont tous un habitus très particulier avec leur appendice sur le clypeus (juste en dessous du front), et celui -ci, s’il n’a pas les ailes décorées de certains de ses cousins asiatiques n’a pas à se plaindre pour le reste de son habit !

Platycypha caligata mâle immature, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020
Platycypha caligata mâle immature, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020

Il se trouvait sur un très petit bras de l’Okavango qui traverse le lodge de Popa Falls, une zone de rapides dans une zone boisée, et marécageuse par débordement. Je n’ai jamais vraiment pu les approcher correctement en raison de leur timidité et surtout de la configuration difficile du terrain et du risque de chute.

Platycypha caligata mâle, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020
Platycypha caligata mâle, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020

Pour ajouter à leurs charmes on note les pattes bicolores aux larges tibias ; elles sont rouges-orangé sur leur face externe et jaunâtres sur leur face interne. Elles sont exhibées dans la danse que mènent les mâles pour séduire les femelles, car c’est une des rares espèces d’odonates à montrer un comportement de séduction (1), ce qui leur vaut le nom anglais bien mérité de Dancing jewel.

Ces larges pattes sont également partiellement à l’origine du nom de genre : le grec platys signifie large, soulignant les larges tibias (comme pour nos Platycnemis européeens), tandis que kyphos signifie bossu (cyphose…) pour le renflement présent sur le clypeus.
Caligata vient du latin caligatus qui signifie « chaussé comme un soldat » pour les pattes si particulières de l’espèce.

Les mâles mesurent 29 à 34 mm.
Les femelles pour spectaculaires qu’elles soient en raison de leur aspect massif et de leur excroissance sur la face sont ternes, loin des couleurs éclatantes des mâles matures. Noter les ptérostigmas bicolores.

Après un accouplement qui dure environ une minute elles vont pondre sur les bois flottés ou les racines des arbres ; les larves sont bien sûr adaptées au courant rapide qu’elles doivent affronter.

Platycypha caligata femelle, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020
Platycypha caligata femelle, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020

J’ai eu également le plaisir d’observer un jeune sujet, tout juste émergé, dont les couleurs, comme presque toujours, rappellent celles des femelles matures. On retrouve d’ailleurs les ptérostigmas bicolores.

On trouve l’espèce essentiellement en Afrique de l’Est et en Afrique centrale, de l’Éthiopie à l’Afrique du Sud. En Namibie elle est limitée à la bande de Caprivi.

Platycypha caligata mâle, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020
Platycypha caligata mâle, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020


-1- Some observations on the sexual behaviour of Platycypha caligata caligata (Selys) (Zygoptera: Chlorocyphidae), C. Consiglio, Odonatologica 3 (4): 257-259, December I, 1974




Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.