Vietnam – Asiagomphus auricolor (Fraser,1926)

Asiagomphus auricolor, Vietnam, Cuc Phuong, 15/02/2020.
Asiagomphus auricolor, Vietnam, Cuc Phuong, 15/02/2020.

Encore un magnifique Gomphidae, un des trois Asiagomphus que nous avons observé pendant cette prospection. C’est un genre difficile pour lequel Tom Kompier a fait une révision des 8 espèces jusqu’ici rencontrées au Vietnam, en 2020 dans Zootaxa.
Il est facile à différencier de A. acco dont l’abdomen est essentiellement noir. Il ressemble beaucoup plus à A. pacificus. Il est le plus commun dans le Nord du Vietnam.

Asiagomphus auricolor, Vietnam, Cuc Phuong, 15/02/2020.
Asiagomphus auricolor, Vietnam, Cuc Phuong, 15/02/2020.

Ce qui semble le plus évident à un profane est la quantité de jaune, ou plutôt de coloration non noire sur les 2 premiers segments ; ils sont essentiellement jaunes (ou verts) avec 2 touffes de soies de chaque côté du S1, la coloration noire est limitée à la partie distale du S2 alors que pour A. pacificus ces 2 segments sont traversés par une large bande noire.

Asiagomphus auricolor, Vietnam, Cuc Phuong, 15/02/2020.
Asiagomphus auricolor, Vietnam, Cuc Phuong, 15/02/2020.

Sa distribution exacte reste à préciser…




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Vietnam 2018 – Paragomphus capricornis (Förster, 1914)

Paragomphus capricornis mâle, Vietnam, Cao Bang, 06/06/2018
Paragomphus capricornis mâle, Vietnam, Cao Bang, 06/06/2018

On peut souvent compter sur les Gomphidae mâles pour montrer des appendices anaux spectaculaires, et ceux des Paragomphus ne font pas exception, cette forme en crochet étant d’ailleurs une signature du genre (voir Paragomphus genei ici en Ethiopie).
Ce Paragomphus a eu un certain succès car il est resté le temps que tout notre groupe le photographie longuement sous tous les angles, dans sa posture coutumière, l’abdomen plus haut que le thorax.

Paragomphus capricornis appendices anaux mâles, Vietnam, Cao Bang, 06/06/2018
Paragomphus capricornis appendices anaux mâles, Vietnam, Cao Bang, 06/06/2018

Il mesure de l’ordre de 45 mm et se plaît sur les rivières de plaine ou de montagne de préférence avec un fond sableux, ce qui était bien le cas à Cao Bang. Il était posé sur la petite plage de sable que l’on aperçoit à droite de l’image.

Paragomphus capricornis mâle, Vietnam, Cao Bang, 06/06/2018
Paragomphus capricornis mâle, Vietnam, Cao Bang, 06/06/2018

On le rencontre depuis Singapour et la Malaisie au sud, jusqu’aux provinces du sud de la Chine au nord (Fujian, Guangdong, Guangxi, Yunnan, Hainan) et Hong Kong en passant par la Thaïlande et le Vietnam, le Laos et le Myanmar . Curieusement il n’est pas mentionné encore au Cambodge.
J’avais rencontré la femelle de l’espèce en Malaisie.




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Vietnam 2018 – Gomphidictinus perakensis (Laidlaw, 1902)

Gomphidictinus perakensis mâle, Vietnam, Xuan Son, 08/06/2019
Gomphidictinus perakensis mâle, Vietnam, Xuan Son, 08/06/2018

J’avais déjà rencontré ce grand Gomphidae en Malaisie (d’où est originaire le sujet décrit par Laidlaw) en 2013 et à cette époque le genre était mono spécifique; en 2015 Karube y a ajouté Gomphidictinus kompieri.
Il a été décrit sous le genre Gomphidia dont il est effectivement très proche mais Fraser pointant des différences déjà remarquées par Laidlaw, en particulier au niveau du pénis a créé le genre Gomphidictinus pour lui seul à l’époque.

Gomphidictinus perakensis mâle, Vietnam, Xuan Son, 08/06/2019
Gomphidictinus perakensis mâle, Vietnam, Xuan Son, 08/06/2018

Il mesure 78 mm selon Laidlaw.
Il se plaît près des rivières forestières où sa larve est connue pour s’enfouir profondément dans la litière de feuilles en décomposition qui tapisse leur lit.

Gomphidictinus perakensis mâle, Vietnam, Xuan Son, 08/06/2019
Gomphidictinus perakensis mâle, Vietnam, Xuan Son, 08/06/2018

On le rencontre en Malaisie péninsulaire, au Laos, en Thaïlande et au Vietnam où il n’a assez longtemps été connu que du sud, sa présence est maintenant affirmée presque jusqu’à la frontière chinoise.




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Vietnam 2018 – Ictinogomphus pertinax (Hagen, 1854)

Ictinogomphus pertinax mâle, Vietnam, Huu Lien, 03/06/2018
Ictinogomphus pertinax mâle, Vietnam, Huu Lien, 03/06/2018

C’est peut-être en raison de l’immensité de son aire de répartition que Ictinogomphus pertinax a posé (pose encore ?) des problèmes de taxonomie; il a été décrit plusieurs fois sous des noms différents dans des lieux différents, et d’abord sous le nom d’Ictinus pertinax dans le « Synopsis des Gomphines » de de Selys.
Le genre Ictinogomphus comprend 16 espèces (dont certaines africaines ou australiennes) et on se pose encore la question de savoir si I. pertinax et I. rapax ne serait pas synonymes.

Ictinogomphus pertinax mâle, Vietnam, Huu Lien, 03/06/2018
Ictinogomphus pertinax mâle, Vietnam, Huu Lien, 03/06/2018

Ce grand Gomphidae atteint environ 71 mm et se plaît sur les mares et étangs où sa posture classique est d’être perché au sommet d’un rameau pour surveiller son territoire. Il montre des comportements peu habituels pour un Gomphidae; il est territorial et n’hésite pas à attaquer les autres (grandes) espèces qui s’invitent sur son territoire. Peu commune également pour ce genre est son habitude d’adopter la posture dite « en obélisque », c’est à dire abdomen pointant vers le ciel, posture beaucoup plus commune chez les Libellulidae qui cherchent à se protéger ainsi des excès de chaleur.

Ictinogomphus pertinax mâle, Vietnam, Tam Dao, 02/06/2018
Ictinogomphus pertinax mâle, Vietnam, Tam Dao, 02/06/2018

Il ressemble à Sinictogomphus clavatus, lui aussi présent au Vietnam, mais on l’en sépare facilement en raison de l’absence de marque jaune sur les expansions foliacées du 8° segment.

A gauche, le 14 juin 2018 à Cuc Phuong, à droite le 2 juin 2018 à Tam Dao.

Il est connu depuis l’est de l’Inde (voire le Sri Lanka si on ajoute l’aire de distribution de Ictinogomphus rapax!) jusqu’au Japon et Hong Kong en passant par le Laos, le Myanmar, le Vietnam et une bonne partie de la Chine continentale.




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Vietnam 2018 – Gomphidia abotti (Williamson, 1907)

Gomphidia abotti mâle, Vietnam, Huu Lien, 03/06/2018
Gomphidia abotti mâle, Vietnam, Huu Lien, 03/06/2018

Gomphidia abbotti est ainsi nommé en hommage au Dr W. L. Abbott qui a découvert l’espèce en Thaïlande début 1899.
Dans the Dragonflies from Burma and Lower Siam Williamson décrit l’espèce et donne une taille de 50 mm pour l’abdomen, sans les appendices anaux, qui sont d’ailleurs assez longs, ce qui doit correspondre à une taille totale un peu supérieure à 75 mm.
Je n’ai pas eu plus de chance au Vietnam qu’en Malaisie pour photographier l’espèce et je n’ai pas pu m’en approcher non plus.

Gomphidia abotti mâle, Vietnam, Huu Lien, 03/06/2018
Gomphidia abotti mâle, Vietnam, Huu Lien, 03/06/2018

On le rencontre depuis l’Indonésie et la Malaisie jusqu’aux provinces chinoises du Guangxi et du Hainan en passant par la Thaïlande, le Laos, le Vietnam et le Myanmar.




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.