Vietnam 2018 – Calicnemia eximia (Selys, 1863)

Calicnemia eximia mâle, Vietnam, Khau Pha, 11 juin 2018.

Le magnifique petit Calicnemia eximia (Platycnemididae) mesure à peine 40 mm mais son habit de clown le fait remarquer facilement. Nous l’avons rencontré à plusieurs reprises dans les montagnes de Khau Pha où il se tenait sur la végétation ou les rochers, près de torrents de montagne ou de ruissellements sur les rochers, où il semblait d’ailleurs pondre.

Calicnemia eximia, Vietnam, Khau Pha, 10 et 11 juin 2018.

Il ressemble à C. miles, mais le rouge de C. eximia est éclatant et lumineux et le premier ne montre pas de jaune sur le thorax.
Son aire de distribution est immense, entre le Cachemire, à l’ouest de l’Inde jusqu’aux provinces chinoises du Yunnan et du Guangxi, juste au nord du Vietnam où nous l’avons observé.

Calicnemia eximia, Vietnam, Khau Pha, 10 juin 2018.

Comme souvent les femelles sont bien ternes par rapport aux mâles et ce tandem de Calicnemia eximia permet d’encore mieux l’apprécier. En tout cas la femelle semblait essayer de pondre sur les mousses qui tapissaient ce rocher, mousses couvertes par un ruissellement de la paroi.
Toutes les photos le  juin 2018 à Khau Pha.




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Vietnam 2018 – Coeliccia cyanomelas (Ris, 1912)

Coeliccia cyanomelas (Platycnemididae) est un des 10 Coeliccia que j’ai photographiés au Vietnam et c’est un genre qui compte une soixantaine d’espèces depuis l’est de l’Inde jusqu’au Japon. On compte 34 espèces de Coeliccia au Vietnam, certaines non encore décrites (Phan Toan (chercheur à Duy Tan University , Vietnam), 23/01/2019, Facebook).

Coeliccia cyanomelas mâle, Vietnam, Xuan Son, 8 juin 2018
Coeliccia cyanomelas mâle, Vietnam, Xuan Son, 8 juin 2018

Parmi les Coeliccia à thorax taché de bleu il est facile à reconnaître par ses petites lignes bleues parallèles sur la face dorsale du thorax. Il montre un abdomen disproportionné (40 mm) par rapport à un tout petit thorax ce qui lui donne une longueur totale d’environ 47 mm.
Il se plait près des ruisseaux et rivières forestières et c’est près de ce cours d’eau que nous l’avons rencontré à 2 reprises dans le parc de Xuan Son, le 8 juin 2018.

Coeliccia cyanomelas mâle, Vietnam, Xuan Son, 8 juin 2018

Coeliccia cyanomelas mâle, Vietnam, Xuan Son, 8 juin 2018

On le rencontre dans le grand sud de la Chine, Hong Kong, et au Vietnam.




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Vietnam 2018 – Coeliccia pyriformis

Coeliccia pyriformis mâle.
Coeliccia pyriformis mâle,  Vietnam,  Cuc Phuong le 14 juin 2018.

Coeliccia pyriformis est un des 10 Coeliccia que j’ai photographiés pendant ces 13 jours au Vietnam. Il fait partie des Coeliccia à thorax bleu et aux derniers segments jaunes (4 sur les 10) et se distingue de ses cousins par ses motifs thoraciques, en particulier la forme et longueur des 2 petites taches bleues plus ou moins rectangulaires, un peu concaves en haut, sur le sommet du thorax; pour Laidlaw qui a décrit l’espèce en 1932 ces taches sont en forme de poire (pyriforme), ce qui surprend quiconque a déjà vu une poire… L’espèce a été  décrite à nouveau par Steinhoff & Do (2013), et cette marque pyriforme est devenue une ligne légèrement incurvée vers l’arête médiane.
Suite à leurs investigations et analyses, Steinhoff et Uhl, dans Taxonomy and nomenclature of some mainland SE-Asian Coeliccia species (Odonata, Platycnemididae) using micro-CT analysis, ont en plus synonymisé C. acco (Asahina, 1997) avec cette espèce redécrite.

Coeliccia pyriformis mâle, à gauche le 7 juin à Ba Vi, à droite, le 9 juin à Xuan Son.

L’encoche dans cette tache pour le sujet de la photo 3 est accidentelle, on voit assez souvent ce genre de « défaut » sur les libellules.
Il mesure 44 mm (source citée plus haut). C’est celui que nous avons rencontré le plus souvent (6 jours sur 13 de prospection). Comme tous les Coeliccia il se pose avec les ailes semi ouvertes, ou semi fermées, près de ruisseaux ou petites rivières de montagne en milieu forestier. Il est à l’heure actuelle considéré comme endémique du Vietnam.

Comme toujours, il est difficile d’identifier les femelles à moins que le mâle ne se trouve à côté ou encore mieux, qu’un couple ne soit formé.
A gauche le 14 juin 2018, dans le parc National de Cuc Phong, à droite le 15 juin 2018 dans le même parc. 

Coeliccia pyriformis tandem, Vietnam,  le 9 juin 2018 à Xuan Son.

2 accouplements, sans doute des mêmes sujets, qui dérangés par notre présence se sont simplement déplacés de quelques dizaines de centimètres; on observe leur regards intrigués sur la photo de droite  🙂

                 Coeliccia pyriformis accouplement, Vietnam, le 14 juin à Cuc Phuong




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des odonates du Vietnam cliquer ici.