Namibie – Pseudagrion sjoestedti (Pinhey, 1961)

Pseudagrion sjoestedti mâle, Namibie, Parc National de Bwabwata, Bum Hill, 14/02/2020
Pseudagrion sjoestedti mâle, Namibie, Parc National de Bwabwata, Bum Hill, 14/02/2020

Après avoir trié beaucoup de photos de Pseudagrion, je n’aurais finalement rencontré Pseudagrion sjoestedti qu’une seule fois, sur la Kwando River.
Il mesure environ 35 mm et n’est pas si difficile à identifier (!) avec différentes caractéristiques, comme sa tête presque entièrement rouge y compris les taches postoculaires (la moitié postérieure des yeux noire), la partie supérieure du thorax du même rouge limité vers le bas par une forte bande noire sur la suture humérale. Les ptérostigmas sont rouges, l’abdomen est très sombre, noir, sauf S1 et une petite partie du S2, alors que S8 et S9 montrent une coloration limitée et le motif est semble-t’il vraiment propre à l’espèce.
Il est proche des autres Pseudagrion aux yeux rouges, mais par exemple P. acaciae a des taches postoculaires vertes, P. massaicum montre des lignes thoraciques noires plus fine et son abdomen comme celui de P. acaciae porte des torpilles noires sur fond vert, P. sublacteum a un thorax sombre et un abdomen moins sombre que P. sjoestedti.

Pseudagrion sjoestedti mâle, Namibie, Parc National de Bwabwata, Bum Hill, 14/02/2020
Pseudagrion sjoestedti mâle, Namibie, Parc National de Bwabwata, Bum Hill, 14/02/2020

L’espèce est dédiée à l’entomologiste et explorateur suédois Yngve Sjöstedt, directeur du musée suédois d’histoire naturel qui a observé et collecté l’espèce au Cameroun. Un détail, Phil Benstead, notre tour leader anglais qui vit en Suède a essayé de m’apprendre à prononcer ce nom d’espèce « à la suédoise », j’ai renoncé 🙂 .

On rencontre le Variable sprite (on décrit 5 sous-espèces…) du Sénégal au Kenya, et au sud il se limite en Namibie à la bande de Caprivi, au nord du Botswana et à l’extrême nord-est de l’Afrique du Sud.




Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.