Namibie – Rhyothemis semihyalina (Desjardins, 1832)

Rhyothemis semihyalina mâle, Namibie, barrage Van Bach, 22/02/2020
Rhyothemis semihyalina mâle, Namibie, barrage Van Bach, 22/02/2020

Il est impossible de confondre Rhyothemis semihyalina avec un autre odonate en Namibie en raison de la large tache bleue métallique qui couvre la moitié basale de son aile postérieure et respecte en principe totalement son aile antérieure ; il m’a cependant rappelé Rhyothemis triangularis que j’avais pu observer en Malaisie.

Rhyothemis semihyalina mâle, Namibie, barrage Van Bach, 08/02/2020
Rhyothemis semihyalina mâle, Namibie, barrage Van Bach, 08/02/2020

Ci-dessus on note la largeur de son aile postérieure, tout à fait ressemblante à celle de Pantala flavescens ; 2 insectes faits pour rester longtemps en l’air !
Il mesure 27 à 36 mm.

Rhyothemis semihyalina mâle, Namibie, barrage Van Bach, 08/02/2020
Rhyothemis semihyalina mâle, Namibie, barrage Van Bach, 08/02/2020

J’ai déjà expliqué l’origine du nom de genre dans la page concernant Rhyothemis fenestrina. Son nom d’espèce traduit la coloration de son aile postérieure, semi- hyaline, ou semi-transparente.

Rhyothemis semihyalina mâle, Namibie, barrage Van Bach, 22/02/2020
Rhyothemis semihyalina mâle, Namibie, barrage Van Bach,

Nous n’avons pas rencontré la femelle, qui très similaire, porte les mêmes taches alaires.
Il fréquente les marges végétalisées des marais, des zones inondées ou des rivières.
C’est une espèce largement répandue en Afrique sub tropicale jusqu’au Mascareignes, et même au Yémen. La population relictuelle algérienne aurait disparu.

Rhyothemis semihyalina mâle, Namibie, Bum Hill sur Kwando River dans le parc national de Bwabwata, 16/02/2020
Rhyothemis semihyalina mâle, Namibie, Bum Hill sur Kwando River dans le parc national de Bwabwata, 16/02/2020



Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.