Larve de
Pyrrhosoma nymphula 2/4
On remarque quelques éléments significatifs sur cette larve qui va bientôt commencer sa métamorphose:
- les antennes bien individualisées; il faut imaginer que la future libellule extirpera les siennes de ces 2 délicates structures
- le masque à la partie inférieure de la face qui se prolonge jusqu'en arrière de la première paire de pattes
- les yeux sur lesquels on aperçoit une bande plus sombre caractéristique de l'espèce
- les fourreaux alaires qui contiennent les futures ailes qui seront bien "ratatinées" lors de leur première sortie
- les flagelles, à l'extrémité de l'abdomen, au nombre de 3 qui signent l'appartenance de cette larve à la famille des zygoptères.
Ce sont les organes aplatis et mobiles portés à l'extrémité de l'abdomen des zygoptères. Au nombre de 3, ils assurent à la fois un rôle de propulsion (en fouettant l'eau, d'ou leur nom) et une fonction respiratoire par leur surface d'échange richement vascularisée.
Il s'agit sur la larve des enveloppes qui abritent les ailes pendant la croissance. On les distingue aisément sur les exuvies.
Le masque, aussi appelé "bras mentonnier" est un dispositif articulé qu'on pourrait très grossièrement assimiler à une machoire inférieure capable de se projeter en avant pour capturer des proies.