Urothemis signata mâle
Urothemis signata mâle
Je ne l'ai rencontré qu'une seule fois au cours de ce séjour, en Thaïlande, à Chiang Raï, le 29 octobre 2010. Il est pourtant très largement distribué dans le sud et sud-est de l'Asie, atteignant l'Australie.
Abdomen 27 à 28 mm, aile postérieure 34 à 37 mm.
Au Cambodge, en Malaisie.
Il est finalement assez proche de notre Crocothemis erythraea.
A la fois par son couleur sang, les taches basales ambrées plus importantes à l'aile postérieure, la nervation pourpre de la partie antérieure des ailes. Il ressemble également au Crocothemis servilia, plus commun au Laos et en Thaïlande, dont il se distingue par les taches noires des derniers segments abdominaux.
Laos - Urothemis signata 1/1
Clic...
Clic...
Urothemis signata (Rambur, 1842)
Urothemis, du grec Ura - queue (sans doute en référence à la longue lame vulvaire des femelles qui s'étend sous S9) et de Themis -déesse grecque de l'ordre, de la justice.
Hagen en 1861 a créé plusieurs nom de genres terminés par le suffixe Themis, sans doute parce que d'autres noms de libellules comportaient des noms de dieux comme Echo ou Nehalennia. Le nom de la déesse de l'ordre est particulièrement bien adapté à la taxonomie, science qui vise à décrire et ordonner les familles, genres et espèces.
Signata, qui signifie en latin - tracé, marqué (par un signe, une empreinte) se réferait, Rambur ne l'a pas précisé, soit au taches basales des ailes soit aux marques noires des derniers segments abdominaux.