Sympetrum vulgatum tandem 1/1

Sympetrum vulgatum tandem, lac de Lamoura (France-39), 27/08/2021
Sympetrum vulgatum tandem, lac de Lamoura (France-39), 27/08/2021

Les tandems (comme les accouplements…) sont l’occasion de comparer facilement mâles et femelles ; ils apparaissent finalement très proches, et en dehors de l’épaisseur de l’abdomen de la femelle, les couleurs sont seulement plus affirmées pour le mâle (indépendamment des pièces génitales et des appendices anaux…).
J’ai tout de même été surpris de voir les femelles si rouges, ce qu’on ne voit jamais pour S. striolatum dont les femelles ne montrent en vieillissant qu’une ligne rouge le long de la carène dorsale abdominale. N’ayant pas l’habitude d’observer cette espèce, je ne sais pas si cette forte coloration est commune.

Ce même jour j’ai vu plusieurs accouplements à proximité et je pense que ces sujets (2 couples différents) venaient aussi de s’accoupler, car je n’ai jamais pu observer de couples en ponte. En principe, pour les Sympetrum, la ponte suit aussitôt l’accouplement et le couple part pondre en tandem, le mâle laissant souvent la femelle continuer à pondre seule après quelques instants. Mais ici, je pense que le temps froid et capricieux, le soleil était fréquemment caché, a littéralement refroidi le couple qui attend un peu de chaleur pour poursuivre son œuvre.

bouton accueil big