Platycnemis latipes : femelle émergente

Platycnemis latipes femelle émergente, Sort-en-Chalosse (France-40), 06/07/2020
Platycnemis latipes femelle émergente, Sort-en-Chalosse (France-40), 06/07/2020

C’est au bord du Luy, que j’ai observé cette très jeune femelle dans une de ses premières exhibitions aériennes ; je l’ai vu se poser mollement devant moi, montant de la rivière en contre-bas, terminant sans doute son premier vol. Elle a toutes caractéristiques d’un sujet émergent, encore peu colorée, les yeux laiteux et les ailes brillantes.
Cependant, les critères d’identification sont déjà présents : la coloration abdominale se limite aux derniers segments, la ligne inférieure de la double bande antéhumérale est faiblement marquée et les tibias moyens et postérieurs ne montrent qu’une très courte ligne noire supérieure.
Il faut toujours se méfier de la largeur des tibias : même si parfois ils sont larges de façon évidente, ils ne sont pas très souvent vus parfaitement de profil et apparaissent parfois aussi étroits que ceux de P. acutipennis ; il suffit de comparer la largeur respective des tibias moyens droit et gauche sur la photo ci-dessus !

Platycnemis latipes femelle émergente, Castelnau-de-Montmiral (France-81), 21/06/2021
Platycnemis latipes femelle émergente, Castelnau-de-Montmiral (France-81), 21/06/2021

Pour cette autre femelle au bord d’un des étangs de la base de loisirs de Vère-Grésigne la ligne inférieure de la double bande antéhumérale est carrément absente, ou plutôt encore absente. Je ne suis pas un spécialiste de l’espèce qui n’est pas présente dans la région où j’habite, mais je n’ai jamais lu qu’elle pouvait être complètement absente pour une adulte. D’ailleurs elle est très peu colorée et son abdomen ne porte presque aucune marque sombre.
C’est une femelle malicieuse qui fait croire que son large tibia postérieur porte une longue ligne sombre verticale : il n’en est rien, et on le constate en agrandissant l’image qu’il s’agit de la superposition des pattes gauche et droite.
Encore une fois on peut comparer la largeur relative des tibias moyens droit et gauche.