Vietnam 2018 – Neurobasis chinensis (Linnaeus, 1758)

Neurobasis chinensis mâle, Vietnam, Cao Bang, 04/06/2018
Neurobasis chinensis mâle, Vietnam, Cao Bang, 04/06/2018

Quand on le voit ainsi posé il est difficile d’imaginer le spectacle qu’il offre en vol, lorsqu’il veut séduire une femelle ou repousser un concurrent trop téméraire.
Les rapports entre la position de ses ailes et son comportement, en vol ou lors des interactions avec ses congénères mâles ou femelles, ont été étudiés par de nombreux auteurs et en particulier de façon minutieuse par André Günther, Dagmar Hilfert-Rüppell & Georg Rüppell dans Reproductive behaviour and the system of signalling in Neurobasis chinensis (Odonata, Calopterygidae) – a kinematic analysis, International Journal of Odonatology, 17:1, 31-52, en 2014.
Ils ont montré l’importance de la spectaculaire zone iridescente verte des ailes postérieures dans le dialogue avec les les autres mâles ou les femelles courtisées. Se posant normalement avec les ailes jointes l’affichage de cette zone peut servir à dissuader un autre mâle de s’introduire dans son territoire comme on le voit ci-dessous; cet affichage s’accompagne d’ailleurs d’une élévation de l’abdomen et d’une flexion caractéristique des derniers segments abdominaux (attitude que l’on observe pour de nombreuses espèces de Calopterygidae aux ailes colorées, les Metalwings des anglosaxons).

Neurobasis chinensis mâles, Vietnam, Cao Bang, 04/06/2018
Neurobasis chinensis mâles, Vietnam, Cao Bang, 04/06/2018

Mais le plus spectaculaire est certainement le vol de séduction où le mâle passe en vol devant la femelle n’utilisant pour se mouvoir que ses ailes antérieures (hyalines) exposant la magnificence de ses ailes postérieures immobiles à la femelle, sans doute en extase. Ci-dessous une de ces femelles arborant un long pseudo ptérostigma situé à mi distance du nodus et de l’apex de l’aile et une tache près du nodus. Noter également la longueur des pattes!

Neurobasis chinensis femelle, Vietnam, Huu Lien, 03/06/2018
Neurobasis chinensis femelle, Vietnam, Huu Lien, 03/06/2018

J’avais été émerveillé de faire connaissance avec cette espèce au Laos mais c’est en Malaisie que j’ai pu observer 2 autres comportements typiques de l’espèce, ce que j’ai essayé de détailler un peu dans cette page.

Neurobasis chinensis, un peu moins de 60 mm, couvre une aire gigantesque depuis le Pakistan jusqu’à la Malaisie et Sumatra au sud est et Hong Kong au nord est.




Cet article fait partie des odonates observés au Vietnam, pour revenir à la page des Odonates du Vietnam cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *