Séparer les femelles Onychogomphus des autres Gomphidae

Les débutants ont parfois du mal à reconnaitre les femelles Onychogomphus, qui n’ont pas comme les mâles des appendices anaux distinctifs et évidents.
Pourtant, les motifs que les femelles Onychogomphus sp. portent sur l’abdomen sont facilement reconnaissables et distinctifs, et les séparent de tous les autres Gomphidae de France continentale.

Ces motifs jaunes, très larges et étendus latéralement à la base des segments se poursuivent par une forme ovale vers l’apex.
Il n’y a que la forme des motifs d’Ophiogomphus cecilia qui s’en rapprochent un peu ; ils sont cependant plus étroits, formés plutôt de 3 parties et non 2, et cette espèce n’a pas d’interruption de la coloration jaune sur S8 et S9. Sa coloration verte écarte tout risque de confusion.


Pour tous les autres Gomphidae la ligne jaune dorsale est beaucoup plus étroite et discrète (et il n’y a que pour Gomphus vulgatissimus où elle est interrompue sur S8 et S9).

Stylurus flavipes n’échappe pas au même format de motifs.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *