Ethiopie – Orthetrum julia (Kirby, 1900)

Orthetrum julia femelle, Ethiopie, Yirgalem, 30/10/2018
Orthetrum julia femelle, Ethiopie, Yirgalem, 30/10/2018

Dans le jardin boisé d’un lodge à Yirgalem (altitude 1750 m) j’ai pu photographier plusieurs odonates, dont 2 femelles Orthetrum. Etant en saison sèche je n’ai pas vu de point d’eau à proximité malgré mes recherches, mais il y en avait certainement étant donné la jeunesse de certaines.
Mais celle ci-dessus et ci-dessous semble bien mature avec son thorax et abdomen bien colorés et ses yeux ayant perdu leur coloration laiteuse et indéfinie.

Orthetrum julia femelle, Ethiopie, Yirgalem, 30/10/2018
Orthetrum julia femelle, Ethiopie, Yirgalem, 30/10/2018

Même en France où nous n’avons que 4 Orthetrum les femelles sont parfois difficiles à identifier; il y en a actuellement 11 recensés en Ethiopie. Et s’il existe un clé d’identification des mâles (1), il n’en existe pas pour les femelles.
Il faut donc se fier aux photos que l’on trouve sur le Web ou dans les documents scientifiques; le mieux est encore de faire corriger sa copie par K-D. Dijkstra, ce qui a été fait ici.
Selon Kirby il mesure entre 39 et 43 mm.

Sur le même lieu j’ai trouvé ces jeunes femelles:

Orthetrum julia, très jeune femelle, Ethiopie, Yirgalem, 30/10/2018
Orthetrum julia, très jeune femelle, Ethiopie, Yirgalem, 30/10/2018

Il est étonnant de lire dans le document où Kirby a décrit l’espèce (2) qu’il a trouvé les sub adultes ressemblant à Orthetrum sabina… Cela ne m’est vraiment pas venu à l’esprit quand j’ai aperçue cette femelle. Il existe certainement une ressemblance, assez normale de la part de 2 Orthetrum, mais il est vrai que les femelles ont toutes les 2 les appendices anaux clairs et des expansion ventrales sur le 8° segment.

Orthetrum julia, très jeune femelle, Ethiopie, Yirgalem, 30/10/2018
Orthetrum julia, très jeune femelle, Ethiopie, Yirgalem, 30/10/2018

On décrit 2 sous-espèces qui sont très très proches puisque les genitalia sous le S2 ne montrent pas de différence. L’une, ici présentée, qui occupe approximativement toute l’Afrique sub saharienne sauf l’extrême sud de l’Afrique du sud, l’autre O. julia capicola se limitant au sud de l’Afrique du sud et dont la principale différence est que les immatures ont une teinte rouge vraiment différente et que les ptérostigmas des adultes sont clairs.

Orthetrum julia, très jeune femelle, Ethiopie, Yirgalem, 30/10/2018
Orthetrum julia, très jeune femelle, Ethiopie, Yirgalem, 30/10/2018

1 – The Dragonflies and Damselfies of Eastern Africa, K-D. Dijkstra & V. Clausnitzer.
2 – On Odonata of Sierra Leone, Kirby




Cet article fait partie des odonates observés en Ethiopie, pour revenir à la page des Odonates d’Ethiopie cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *