Namibie – Olpogastra lugubris (Karsch, 1895)

Olpogastra lugubris mâle, Namibie, Katima Mulilo, rive du Zambèze, 13/02/2020
Olpogastra lugubris mâle, Namibie, Katima Mulilo, rive du Zambèze, 13/02/2020

Olpogastra lugubris (Libellulidae) est très commun en Namibie au long des rivières et nous l’avons rencontré quasiment tous les jours, mais jamais en nombre. Il appartient à un genre monospécifique et il est impossible à confondre avec une autre espèce.

Olpogastra lugubris mâle, Namibie, Divundu sur l'Okavango, 10/02/2020
Olpogastra lugubris mâle, Namibie, Divundu sur l’Okavango, 10/02/2020

Il se distingue de tous les autres Libellulidae par son abdomen très mince et extraordinairement dilaté pour les premiers segments, sa coloration jaune et noire un peu à la façon d’un Gomphidae avec un thorax semé de taches jaunes.

Olpogastra lugubris mâle, Namibie, Katima Mulilo, rive du Zambèze, 13/02/2020
Olpogastra lugubris mâle, Namibie, Katima Mulilo, rive du Zambèze, 13/02/2020

Il mesure jusqu’à 62 mm avec une envergure de 89 mm et il n’hésite pas à s’attaquer à des proies importantes, ici un très jeune Paragomphus elpidius mâle de près de 50 mm.

Le Libellulidae dont il est le plus proche par son habitus est Zygonoides fuelleborni qui a d’ailleurs d’abord été rangé dans le genre Olpogastra.
Il fréquente les rivières en milieu ouvert, mais on le trouve aussi sur les mares et les lacs.

Les femelles sont moins présentes ou passent inaperçues parmi leurs compagnons car elles leur sont totalement ressemblantes, portant les mêmes motifs thoraciques et abdominaux. Leur abdomen est cependant un peu plus large.

Olpogastra lugubris femelle, Namibie, Parc National de Bwabwata, Mahango, 20/02/2020
Olpogastra lugubris femelle, Namibie, Parc National de Bwabwata, Mahango, 20/02/2020

L’espèce est donc commune dans les zones humides de Namibie et elle est largement répandue dans presque toute l’Afrique sub-saharienne. La voici perpétuant l’espèce :

Olpogastra lugubris accouplement, Namibie, Parc National de Bwabwata, Bum Hill, 14/02/2020
Olpogastra lugubris accouplement, Namibie, Parc National de Bwabwata, Bum Hill, 14/02/2020

À Popa Falls j’ai trouvé une spectaculaire exuvie d’Olpogastra lugubris, spectaculaire par la longueur des épines des derniers segments. Ce sont certainement des organes de défense passive de la larve contre les prédateurs, le plus souvent des poissons.




Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *