Namibie – Tramea basilaris (Palisot de Beauvois, 1832)

Tramea basilaris mâle, Namibie, Kalambesa à l'Est de Katima Mulilo, 15/02/2020
Tramea basilaris mâle, Namibie, Kalambesa à l’Est de Katima Mulilo, 15/02/2020

J’ai plus l’habitude de rencontrer les Tramea en vol que posés et c’est un peu une surprise que d’avoir pu faire tant de photos de mâles et de femelles au repos. J’avais déjà rencontré Tramea basilaris au Rajasthan et en Éthiopie, mais toujours en vol.
C’est l’occasion d’admirer le port élancé de cet insecte et en particulier la forme artistique de ses appendices anaux élégamment courbés.

Tramea basilaris mâle, Namibie, Katima Mulilo, 13/02/2020
Tramea basilaris mâle, Namibie, Katima Mulilo, 13/02/2020

Pour peu que l’angle de vue soit correct, il est facile à identifier par le trou de serrure dans la coloration basale alaire, qui lui vaut en anglais le nom de Keyhole Glider. Il n’y a que 2 Tramea en Afrique et son cousin T. limbata, en plus d’un tache alaire différente, montre un front métallique et foncé.
Et à distance l’identification du genre est possible grâce à la position tout à fait particulière qu’ils adoptent, avec cette angulation entre le thorax et l’abomen
Ce contre-jour permet aussi d’apprécier la largeur de l’aile postérieure, à la façon des Pantala flavescens ; on le trouve parfois d’ailleurs mêlé à ce dernier volant inlassablement à quelques mètres du sol, se nourrissant d’insectes en vol.

Tramea basilaris mâle, Namibie, Parc national de Bwabwata, 14/02/2020

Il mesure jusqu’à 50 mm avec une envergure d’environ 90 mm.
Les femelles présentent la même décoration alaire, et bien qu’elles soient d’une coloration plus commune, elles n’en sont pas moins magnifiques !

Tramea basilaris femelle, Namibie, Bwabwata National Park, Bum Hill, 16/02/2020
Tramea basilaris femelle, Namibie, Bwabwata National Park, Bum Hill, 16/02/2020

Leurs appendices anaux, plus simples que ceux des mâles, sont longs et rectilignes et ajoutent à l’impression de finesse.
Comme on le constate sur ces photos, ils ou elles aiment se percher à l’extrémité d’un rameau ou d’une branche de buisson de la savane.

On le rencontre en principe près des mares ou mares temporaires cependant bien végétalisées. Mais certaines de ces femelles ont été contactées dans des endroits qui semblaient désertiques.

Tramea basilaris femelle, Namibie, Katima Mulilo, Wenela border post, le long des rapides du Zambèze
Tramea basilaris femelle, Namibie, Katima Mulilo, Wenela border post, le long des rapides du Zambèze, 13/02/2020

Quant à son aire de distribution, elle est gigantesque et on peut le rencontrer, sous des formes un peu différentes, depuis Madagascar jusqu’au Japon !

Tramea basilaris femelle, Namibie, Bwabwata National Park, 14/02/2020
Tramea basilaris femelle, Namibie, Bwabwata National Park, 14/02/2020



Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *