Namibie – Neurogomphus zambeziensis (Cammaerts, 2004)

Neurogomphus zambeziensis mâle, Namibie, Katima Mulilo, Wenela border post, le long rapides du Zambèze
Neurogomphus zambeziensis mâle, Namibie, Katima Mulilo, Wenela border post, le long des rapides du Zambèze

Neurogomphus zambeziensis est une rareté, les adultes des Neurogomphus sont rarement vus sans doute, selon l’ADDO, parce qu’ils sont saisonniers et fréquentent les larges rivières.
Ici nous sommes sur les rives du Zambèze , à Katima Mulilo qui constitue actuellement l’extrême limite de sa répartition vers l’Ouest.

Rives du Zambèze, Namibie, Katima Mulilo, Wenela Border Post, 13/02/2020
Rives du Zambèze, Namibie, Katima Mulilo, Wenela Border Post, 13/02/2020

C’est un des 14 Neurogomphus africains, et le genre se distingue (entre autres) par la position de la tache jaune sur le 8° segment segment alors que pour les autres genres, quand elle est présente, elle apparaît sur le 7°.
Le 10° segment est aussi peu commun et lui faire prendre en anglais le nom de Zambezi Siphontail:

Neurogomphus zambeziensis mâle, appendices anaux, Namibie, Katima Mulilo, Wenela border post, le long rapides du Zambèze
Neurogomphus zambeziensis mâle, appendices anaux, Namibie, Katima Mulilo, Wenela border post, le long des rapides du Zambèze

Il mesure environ 57 mm et se plait essentiellement sur les grandes rivières.
Il est largement présent au Mozambique, beaucoup plus rare dans le nord de l’Afrique du Sud, de part et d’autre de la frontière entre l’Angola et la Zambie et donc à l’extrême est de la bande de Caprivi en Namibie.

Neurogomphus zambeziensis mâle, Namibie, Katima Mulilo, Wenela border post, le long rapides du Zambèze
Neurogomphus zambeziensis mâle, Namibie, Katima Mulilo, Wenela border post, le long rapides du Zambèze

Evidemment son nom d’espèce se réfère au Zambèze puisqu’il a été décrit d’après un spécimen pris dans les chutes Victoria, où il était considéré comme commun en 1965.




Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.