Namibie – Pseudagrion massaicum (Sjöstedt, 1909)

Pseudagrion massaicum mâle, Namibie, Katima Mulilo, près du Zambèze, 17/02/2020
Pseudagrion massaicum mâle, Namibie, Katima Mulilo, près du Zambèze, 17/02/2020

Pseudagrion massaicum, que j’avais déjà rencontré en Afrique du Sud, fait partie des Pseudagrion à thorax et yeux rouges. Mais contrairement à ceux avec lesquels on pourrait le confondre en Namibie, il n’est pas rouge que sur la face supérieure du thorax mais également en dessous de la suture humérale et en ceci il est unique. Ce caractère devient moins évident à apprécier quand les sujets sont âgés car bien que cette zone ne devient pas pruineuse comme la partie la plus inférieure du thorax, elle devient très sombre.

Pseudagrion massaicum mâle, Namibie, barrage Van Bach, 22/02/2020
Pseudagrion massaicum mâle, Namibie, barrage Van Bach, 22/02/2020

Un autre caractère distinctif très intéressant est la forme de la coloration noire sur la suture humérale; elle est fine (ce qui le différencie par exemple de P. sjoestedti) mais elle s’affine, voire même s’interrompt très brièvement avant de s’élargir fortement.

Pseudagrion massaicum mâle, Namibie, barrage Van Bach, 08/02/2020
Pseudagrion massaicum mâle, Namibie, barrage Van Bach, 08/02/2020

Il mesure 29 à 38 mm et préfère les eaux calmes ou faiblement courantes.
Les femelles montrent une bande sombre très forte et nette sur les yeux surmontée d’une autre plus discrète.

Pseudagrion massaicum femelle, Namibie, Katima Mulilo, près du Zambèze, 17/02/2020
Pseudagrion massaicum femelle, Namibie, Katima Mulilo, près du Zambèze, 17/02/2020

Quand elles ne sont pas trop âgées, ou n’ont pas trop de boue due à la ponte sur les derniers segments on constate des motifs spécifiques sur le 8° et 9° segment; la tache noire dorsale du S8 descend latéralement laissant un espace clair en avant et en arrière (en principe…), tandis que le S9 sur une vue supérieure porte un triangle noir.

Pseudagrion massaicum femelle, Namibie, Katima Mulilo, près du Zambèze, 17/02/2020
Pseudagrion massaicum femelle, Namibie, Katima Mulilo, près du Zambèze, 17/02/2020

On retrouve tous ces détails d’identification sur cette jeune femelle ci-dessous, la double barre sur les yeux, l’amincissement de la ligne noire sur la suture humérale et la forme spécifique de la tache sur S8 et S9.

Pseudagrion massaicum femelle, Namibie, Rundu près de l'Okavango, 10/02/2020
Pseudagrion massaicum femelle, Namibie, Rundu près de l’Okavango, 10/02/2020

On trouve Pseudagrion massaicum dans toute la partie Sud de l’Afrique depuis l’Angola à l’Ouest mais à l’Est son aire de distribution remonte au Nord jusqu’au Soudan et à l’Ethiopie.

Pseudagrion massaicum accouplement, Namibie, Kalambesa, 15/02/2020
Pseudagrion massaicum accouplement, Namibie, Kalambesa, 15/02/2020



Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.

Namibie – Pseudagrion sudanicum (Pinhey, 1955)

Pseudagrion sudanicum mâle, Namibie,Rundu, sur l'Okavango, 10/02/2020
Pseudagrion sudanicum mâle, Namibie,Rundu, sur l’Okavango, 10/02/2020

Pseudagrion sudanicum mesure environ 35 mm et je n’ai rencontré que 2 mâles, sur 2 sites différents, alors que les femelles étaient plus nombreuses ou plutôt moins rares. Ils apparaissent assez sombres avec les taches postoculaires bleu vif qui ressortent sur le sommet noir de la tête et le thorax vraiment noir sur lequel tranche, quand ils ne sont pas trop âgés, une bande antéhumérale orangée. Les yeux sont bruns rouge comme les ptérostigmas, les S8 et S9 bleus comme les taches postoculaires. Il faut également noter le S1 bleu, et une petite touche centrale de bleu sur le S2.
Le sujet ci-dessous est un mâle immature dont la partie inférieure du thorax n’est pas encore coloré (on devine la coloration à venir sur S1 et S2).

Pseudagrion sudanicum mâle, Namibie, Divundu, sur l'Okavango, 12/02/2020
Pseudagrion sudanicum mâle, Namibie, Divundu, sur l’Okavango, 12/02/2020

Les femelles de Pseudagrion sont souvent difficiles à séparer mais celle-ci à la bonne idée de montrer un motif spécifique sur S8 et S9:

Pseudagrion sudanicum femelle, Namibie, Rundu, sur l'Okavango, 10/02/2020
Pseudagrion sudanicum femelle, Namibie, Rundu, sur l'Okavango, 10/02/2020
Pseudagrion sudanicum femelle, Namibie, Rundu, sur l’Okavango, 10/02/2020

Ci-dessous une femelle plus jeune, sans bleu à la partie inférieure du thorax.

Pseudagrion sudanicum femelle, Namibie, Divundu, sur l'Okavango, 12/02/2020
Pseudagrion sudanicum femelle, Namibie, Divundu, sur l’Okavango, 12/02/2020

C’est une espèce de rivière, signalée selon les pays ou les régions sur des zones calmes ou au contraire au courant rapide comme ici à Popa Falls pour ce tandem dont la femelle fait partie du morphe terne.

Pseudagrion sudanicum tandem, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020
Pseudagrion sudanicum tandem, Namibie, Popa Falls, 19/02/2020

Je mets ici sa carte de sa distribution, ce qui est l’occasion de rendre hommage à l’IUCN et à son site que j’utilise pour chaque espèce.

Carte de distribution de Pseudagrion sudanicum, IUCN
Pseudagrion sudanicum femelle, Namibie, Rundu, sur l'Okavango, 10/02/2020
Pseudagrion sudanicum femelle, Namibie, Rundu, sur l’Okavango, 10/02/2020



Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.

Namibie – Pseudagrion sjoestedti (Pinhey, 1961)

Pseudagrion sjoestedti mâle, Namibie, Parc National de Bwabwata, Bum Hill, 14/02/2020
Pseudagrion sjoestedti mâle, Namibie, Parc National de Bwabwata, Bum Hill, 14/02/2020

Après avoir trié beaucoup de photos de Pseudagrion, je n’aurais finalement rencontré Pseudagrion sjoestedti qu’une seule fois, sur la Kwando River.
Il mesure environ 35 mm et n’est pas si difficile à identifier (!) avec différentes caractéristiques, comme sa tête presque entièrement rouge y compris les taches postoculaires (la moitié postérieure des yeux noire), la partie supérieure du thorax du même rouge limité vers le bas par une forte bande noire sur la suture humérale. Les ptérostigmas sont rouges, l’abdomen est très sombre, noir, sauf S1 et une petite partie du S2, alors que S8 et S9 montrent une coloration limitée et le motif est semble-t’il vraiment propre à l’espèce.
Il est proche des autres Pseudagrion aux yeux rouges, mais par exemple P. acaciae a des taches postoculaires vertes, P. massaicum montre des lignes thoraciques noires plus fine et son abdomen comme celui de P. acaciae porte des torpilles noires sur fond vert, P. sublacteum a un thorax sombre et un abdomen moins sombre que P. sjoestedti.

Pseudagrion sjoestedti mâle, Namibie, Parc National de Bwabwata, Bum Hill, 14/02/2020
Pseudagrion sjoestedti mâle, Namibie, Parc National de Bwabwata, Bum Hill, 14/02/2020

L’espèce est dédiée à l’entomologiste et explorateur suédois Yngve Sjöstedt, directeur du musée suédois d’histoire naturel qui a observé et collecté l’espèce au Cameroun. Un détail, Phil Benstead, notre tour leader anglais qui vit en Suède a essayé de m’apprendre à prononcer ce nom d’espèce « à la suédoise », j’ai renoncé 🙂 .

On rencontre le Variable sprite (on décrit 5 sous-espèces…) du Sénégal au Kenya, et au sud il se limite en Namibie à la bande de Caprivi, au nord du Botswana et à l’extrême nord-est de l’Afrique du Sud.




Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.

Namibie – Pseudagrion hamoni (Fraser, 1955)

Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Katima Mulilo, 13/02/2020
Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Katima Mulilo, 13/02/2020

Pseudagrion hamoni doit son nom à l’entomologiste français Jacques Hamon qui à collecté le premier spécimen au Burkina Faso en 1953.

Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Mubiza (Katima Mulilo), 15/02/2020
Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Mubiza (Katima Mulilo), 15/02/2020

Complètement mature il devient très sombre, le thorax presque noir recouvert d’une pruine blanchâtre dans sa partie inférieure, les tibias sont clairs, les 2 derniers segments restent partiellement bleus, les yeux sont rouge sombre barrés d’une bande noire caractéristique.
Quand ils sont un peu plus jeunes comme ci-dessus ou ci-dessous leur thorax laisse apparaître des bandes plus claires.

Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Katima Mulilo, 13/02/2020
Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Katima Mulilo, 13/02/2020

Il mesure 33 mm en moyenne et nous ne l’avons rencontré que sur des mares alors que dans leur livre Suhling et Martens écrivent que la grande majorité des données en Namibie portent sont situées sur des rivières.

Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Mubiza (Katima Mulilo), 15/02/2020
Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Mubiza (Katima Mulilo), 15/02/2020

On le trouve en Afrique tropicale de la Mauritanie à l’Ethiopie jusqu’au nord-est de l’Afrique du Sud, mais aussi en Arabie Saoudite et Yémen, et dans le sud de l’Algérie et de la Libye. En Namibie il est limité à l’extrême nord du pays.




Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.

Namibie – Pseudagrion kersteni (Gerstäcker, 1869)

Pseudagrion kersteni mâle, Namibie, plateau de Waterberg, 08/02/2020
Pseudagrion kersteni mâle, Namibie, plateau de Waterberg, 08/02/2020

J’ai accordé assez peu d’attention à ce Pseudagrion kersteni (Coenagrionidae) à la fois parce que je l’avais déjà rencontré au Bénin et en Ethiopie, qu’il se trouvait à l’ombre, et que je pensais bien le revoir souvent, trompé par mes 2 premières rencontres; nous ne le reverrons pas du voyage et, en effet, il est absent de la bande de Caprivi…

Pseudagrion kersteni mâle, Namibie, plateau de Waterberg, 08/02/2020
Pseudagrion kersteni mâle, Namibie, plateau de Waterberg, 08/02/2020

Il est facile à reconnaître; 37 mm en moyenne, la face poudrée de blanc, un aspect pruineux sale, comme si la pruine était griffée, et les appendices anaux supérieurs assez massifs qui font baïonnette sur une vue de profil.

Pseudagrion kersteni mâle, Namibie, plateau de Waterberg, 08/02/2020
Pseudagrion kersteni mâle, Namibie, plateau de Waterberg, 08/02/2020

En Namibie il apprécie les ruisseaux bordés de Carex mais nous l’avons trouvé sur une toute petite place où un très petit ruisseau traversait un sentier pavé, et se perdait dans les broussailles où il se cachait. Alors qu’en Ethiopie il se trouvait dans une aire ouverte, même si des arbres n’étaient pas très loin, au bord d’une rivière d’une vingtaine de mètres de large.

Pseudagrion kersteni mâle, Namibie, plateau de Waterberg, 08/02/2020
Pseudagrion kersteni mâle, Namibie, plateau de Waterberg, 08/02/2020

On le rencontre du Sierra Leone et Guinée jusqu’au Yémen, et au Sud jusqu’au sud de l’Afrique du Sud mais il serait absent du Gabon et du Congo.