Ethiopie – Pseudagrion torridum (Selys, 1876)

Pseudagrion torridum mâle, Ethiopie, lac Awasa, 31/10/2018
Pseudagrion torridum mâle, Ethiopie, lac Awasa, 31/10/2018

La centaine d’espèces de Pseudagrion présents en Afrique se répartit en un groupe A et un groupe B. Klaas-Douwe Dijkstra, qui m’a très gentiment aidé à identifier bon nombre de mes photos, me précise que la large bande anté humérale et la nette indentation dans la partie postérieure de la ligne noire thoracique latérale (sur la suture humérale) signe généralement l’appartenance au groupe B.
L’identification de ce mâle immature est apportée par les appendices anaux, très particuliers, dont les cercoïdes (appendices anaux supérieurs) portent une large expansion vers le bas et l’intérieur, claire et aplatie.

Pseudagrion torridum mâle, appendices anaux, , Ethiopie, lac Awasa, 31/10/2018
Pseudagrion torridum mâle, appendices anaux, , Ethiopie, lac Awasa, 31/10/2018

Ci-dessous un schéma de ces appendices anaux reproduit d’après l’excellent site ADDO, African Dragonflies and Damselflies Online. On le retrouve d’ailleurs dans The Dragonflies and Damselflies of Eastern Africa, Klaas-Douwe B. Dijkstra, Viola Clausnitzer .

Dijkstra, K.-D.B (editor). African Dragonflies and Damselflies Online. http://addo.adu.org.za/ [2019-08-31]

Je n’ai malheureusement rencontré que des mâles immatures comme le témoigne leur coloration rosée. Il existe cependant 2 formes de cette espèce, dont l’une qui conserve ce type de coloration, mais les mâles matures ont tout de même les 2 derniers segments bleus. Pour avoir une idée de l’aspect des mâles de la forme nominale on peut jeter un coup d’oeil à ce Pseudagrion decorum photographié au Rajasthan (Inde…) que j’ai trouvé très ressemblant. Ou encore mieux un sujet mature sur le site de l’ADDO.
Ci-dessous un sujet encore plus jeune, aux yeux encore laiteux et aux taches postoculaires différentes.

Pseudagrion torridum mâle, Ethiopie, lac Awasa, 31/10/2018
Pseudagrion torridum mâle, Ethiopie, lac Awasa, 31/10/2018

Sur le même site, c’est à dire sur une petite colline, une trentaine de mètres au dessus du lac, parmi les mâles précédents se trouvaient quelques femelles. Les 2 premières photos représentent sans doute une femelle mature, au regard des ses yeux bien colorés.

On le rencontre sur les ruisseaux et rivières mais aussi les eaux stagnantes. Ici ils étaient sur la rive Est du lac Awasa, 150 km au sud d’Addis Abeba, à 1738 m d’altitude.
Il mesure environ 30 mm et sa distribution dessine une ligne transversale depuis le Sénégal à l’Ouest jusqu’à l’Ethiopie à l’Est, et s’étend au Sud vers le Kenya et l’Ouganda et jusqu’en Israël au Nord.




Cet article fait partie des odonates observés en Ethiopie, pour revenir à la page des Odonates d’Ethiopie cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *