Pérou – Philogenia sp.

Philogenia sp. mâle, Pérou, Terra Firme, 4°21'14.6"S 73°10'43.7"W
Philogenia sp. mâle, Pérou, Terra Firme, 4°21’14.6″S 73°10’43.7″W, 22/08/2023

Philogenia sp. appartient à un genre que je n’ai rencontré qu’une seule fois, au Costa Rica, sous la forme d’une femelle émergente impossible à identifier à l’espèce. Il comprend actuellement 39 espèces (27 en 1987) dont une décrite encore en 2023. Ils sont arbitrairement divisés en six groupes et sont identifiés par leurs appendices anaux complexes.
Si j’ai fait quelques mauvaises photos des appendices anaux, elles ne sont certainement pas suffisantes pour l’identifier, d’autant qu’il s’agirait peut-être d’une nouvelle espèce, connue, mais non encore décrite.

Ils appartenaient à la famille des Megapodagrionidae mais ont maintenant leur propre famille, Philogeniidae.

Philogenia sp. mâle, Pérou, Terra Firme, 4°21'14.6"S 73°10'43.7"W
Philogenia sp. mâle, Pérou, Terra Firme, 4°21’14.6″S 73°10’43.7″W, 22/08/2023

Le genre a été décrit pas Selys en 1862, dans son Synopsis des Agrionines, 3eme Légion Podagrion.
Ils sont singuliers par leurs ptérostigmas qui s’étendent sur au moins cinq cellules et par le fait que, bien que zygoptères, ils se posent avec les ailes ouvertes. Ils prennent d’ailleurs le nom de Flatwing en anglais. Comme leurs derniers segments sont couverts de pruine, ils peuvent être confondus avec des Lestidae, mais leurs yeux sont marron et ils se posent souvent à l’horizontale.

Ils mesurent environ 50 à 55 mm. Leur habitat est la forêt où ils se perchent près du sol, et se reproduisent vraisemblablement sur les petits et moyens ruisseaux. Nous étions alors sur la Terra Firme (terre ferme), zone de la forêt qui n’est jamais inondée par les crues de l’Amazone et de ses affluents.

On les rencontre du Honduras à la Bolivie.

Philogenia sp. mâle, Pérou, Terra Firme, 4°21'14.6"S 73°10'43.7"W
Philogenia sp. mâle, Pérou, Terra Firme, 4°21’14.6″S 73°10’43.7″W, 22/08/2023

L’étymologie du genre Philogenia est étonnante. Du grec philo, pour aimer et genus pour genre et par extension famille, comme on va le voir. En effet, dans Calvert (1931) (2), on lit dans une note en bas de page :  » Le Dr Ris, à l’occasion de ma récente visite (août 1929), m’a dit que par un indice que le baron de Selys a laissé échapper, il a eu l’impression que le nom de genre Philogenia faisait allusion à son amour pour sa famille vivante, Palaemnema à la pieuse mémoire de ses ancêtres. »

1- Selys, E. (1862). Synopsis des Agrionines. 3eme Légion Podagrion. Bulletin de l’Académie Royale des Sciences, des
Lettres et des Beaux-Arts de Belgique, 14(2), 5–44
2- Philip P. Calvert, The Generic Characters and the Species of Palaemnema (Odonata: Agrionidae), Transactions of the American Entomological Society (1890-), Vol. 57, No. 1 (Mar., 1931), pp. 1-111 (132 pages)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut