Namibie – Phaon iridipennis (Burmeister, 1838)

Phaon iridipennis femelle, Namibie, Popa Fall (Okavango), 18/02/2020
Phaon iridipennis femelle, Namibie, Popa Fall (Okavango), 18/02/2020

C’est le seul Calopterygidae de Namibie (et d’Afrique du Sud) et il appartient à un genre qui ne compte que 3 membres, iridipennis et camerunensis en Afrique sub-saharienne et rasoherinae à Madagascar.
Il mesure en moyenne 70 mm ce qui en fait un insecte impressionnant et un des plus grands zygoptères africains ; de ce fait il est impossible de le confondre avec un autre genre.

Phaon iridipennis femelle, Namibie, Popa Fall (Okavango), 19/02/2020
Phaon iridipennis femelle, Namibie, Popa Fall (Okavango), 19/02/2020

Nous n’avons malheureusement rencontré que des femelles, 2 jours de suite, pratiquement au même endroit, à proximité d’un petit bras rapide de l’Okavango, sous le couvert des arbres. Malheureusement car comme très souvent les mâles sont plus spectaculaires, et l’iridescence de leurs ailes est plus prononcée comme on peut en avoir un indice sur la première photo.
Cette iridescence est bien sûr à l’origine de son nom d’espèce, irid signifiant arc-en-ciel en grec et pennis signifiant plume, patte. Elle prend d’ailleurs le nom de Glistening Demoiselle en anglais.
Son nom de genre renvoie sans doute simplement à la beauté de l’espèce car Phaon dans la mythologie grecque était un vieux batelier passeur de l’ile de Lesbos qui a reçu d’Aphrodite un onguent qui a fait de lui un très beau jeune homme.

Phaon iridipennis femelle, Namibie, Popa Fall (Okavango), 19/02/2020
Phaon iridipennis femelle, Namibie, Popa Fall (Okavango), 19/02/2020

Il fréquente les ruisseaux et rivières en forêt galerie ou dans les aires plus ouvertes des forêts et se rencontre dans toute l’Afrique subsaharienne.
Je n’ai gardé que des photos qui mettent le sujet en valeur mais il ou elle se perche très fréquemment sur des branches et des rameaux morts, comme ci-dessous.

Phaon iridipennis femelle, Namibie, Popa Fall (Okavango), 19/02/2020
Phaon iridipennis femelle, Namibie, Popa Fall (Okavango), 19/02/2020



Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *