Namibie – Crocothemis erythraea (Brullé, 1832)

Crocothemis erythraea mâle, Namibie, Shitemo sur Omatako River, 21/02/2020
Crocothemis erythraea mâle, Namibie, Shitemo sur Omatako River, 21/02/2020

Durant ces 12 jours de prospection en Namibie Crocothemis erythraea (Libellulidae) s’est avéré assez commun, mais sans doute moins qu’en … France où il est parfois localement très abondant. Sur les 2 photos ci-dessous on note l’inconstance de la ligne noire qui parcourt l’abdomen. Cette ligne noire est d’ailleurs parfois utilisée en Asie pour identifier Crocothemis servilia et on voit le peu de valeur de ce critère…

En Namibie on peut le confondre avec Sympetrum fonscolombii ou Trithemis kirbyi. Mais ce dernier montre des taches ambrées également sur la base des ailes antérieures et S. fonscolombii présente une bande claire qui lui barre le thorax. Il est également proche de Urothemis assignata mais les taches alaires basales de ce dernier sont très sombres. On trouvera bien d’autres détails sur les pages consacrées à l’espèce en France ou en Ethiopie.

Crocothemis erythraea mâle, Namibie, barrage Van Bach, 08/02/2020
Crocothemis erythraea mâle, Namibie, barrage Van Bach, 08/02/2020

Ci-dessus un jeune sujet pas encore rouge vif, et ci-dessous un sujet dont l’abdomen coudé a sans doute été abîmé par un prédateur, et dont une aile reste curieusement tendue, ce qui ne l’empêchait d’ailleurs pas de voler.

Crocothemis erythraea mâle, Namibie, mare à Katima Mulilo, 13/02/2020
Crocothemis erythraea mâle, Namibie, mare à Katima Mulilo, 13/02/2020

Mâles comme femelles adoptent parfois la position dite de l’obélisque comme moyen de thermorégulation.

Crocothemis erythraea femelle, Namibie, Rundu près de l'Okavango, 10/02/2020
Crocothemis erythraea femelle, Namibie, Rundu près de l’Okavango, 10/02/2020

Il mesure 36 à 45 mm et se rencontre sur les étangs et lacs, parfois des fossés et se montre encore moins difficile lors de ses migrations ce qui explique sa faculté à étendre son territoire.
Il a une aire de distribution gigantesque occupant quasiment toute l’Afrique, jusqu’à l’est de l’Inde et a connu une expansion remarquable vers le nord colonisant l’Europe centrale, du Sud et de l’Ouest, et particulièrement depuis une vingtaine d’années puisqu’il est maintenant bien implanté en Allemagne et en Hollande, et signalé occasionnellement en Angleterre.




Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.