Anax gibbosulus (Rambur, 1842)

Anax gibbosulus mâle, Australie (NT), Jabiru, 01/05/2022
Anax gibbosulus mâle, Australie (NT), Jabiru, 01/05/2022

Cette photo permet tout de suite de situer la difficulté d’identifier Anax gibbosulus sur de nombreuses photos : il ressemble énormément à Anax guttatus, moins commun si l’on considère l’Australie entière, mais bien présent dans le Territoire du Nord. La seule façon commode de les différencier est la présence pour Anax gibbosulus de la forme noire projetée à l’extrémité antérieure du front, et qui est décrite comme formant un « T » (sans doute par quelqu’un qui écrit très mal).
Cette marque est complètement absente pour A. guttatus, mais elle n’est pas forcément aussi marquée, noire, pour les A. gibbosulus.

Ce sujet (toutes les photos prises à Jabiru) n’a pas été capturé, mais sauvé du « bloc sanitaire » du camping, photographié en main puis remis en liberté. Il porte un motif assez particulier sur l’abdomen, mais ceux de A. guttatus sont très similaires et tout aussi variables en intensité.
Dans les 2 espèces, les ailes peuvent être partiellement ambrées.

Anax gibbosulus mâle, Australie (NT), Jabiru, 01/05/2022
Anax gibbosulus mâle, Australie (NT), Jabiru, 01/05/2022

Heureusement, les appendices anaux sont légèrement différents, ceux de A. gibbosulus ont globalement un aspect un peu plus rectangulaire en raison du large lobe interne terminal et surtout une lame anale très courte. La lame anale d’A. guttatus est donc légèrement plus longue, légèrement, c’est ce qui fait que je pense que les appendices ci-dessous appartiennent au seul A. guttatus que j’ai rencontré en Australie.

Anax guttatus mâle, appendices anaux, Australie (NT), Lietchfield, 14/04/2022
Anax guttatus mâle, appendices anaux, Australie (NT), Lietchfield, 14/04/2022

Je ne l’ai pas mesuré, mais heureusement 😀 Rambur l’a fait pour Anax formosus et il nous dit dans son Histoire Naturelle des Insectes Névroptères qu’il est (A. gibbosulus) « De la taille de Formosus, mais plus long ». Sans doute faut-il comprendre qu’il est plus fin…, toujours est-il qu’il nous dit que ce grand odonate (Anax formosus) mesure plus de 8 cm.
Anax formosus est un synonyme de notre Anax imperator (Rambur ignorait que c’était la même espèce, avec une aire de distribution gigantesque), et nous savons en effet que ce dernier peut atteindre 84 mm.
En Australie, sa distribution le limite aux régions côtières du Queensland, du Territoire du Nord et à l’extrême nord-est de l’Australie occidentale. Mais on le rencontre des iles Salomon jusqu’en Indonésie (Sulawesi, Petites iles de la Sonde) en passant par la Nouvelle-Calédonie.

Ci-dessus, un autre sujet pour montrer que les Aeshnidae cachent leur appareil génital secondaire au fond d’une fosse génitale, sous le 2° segment de leur abdomen, très extraordinairement aplati, comme d’ailleurs la base du premier segment et du thorax ; la règle n’est pas de les cacher chez les odonates dont de nombreuses espèces exhibent (ici Somatochlora metallica en France) leur genitalia, qui servent d’ailleurs souvent à leur identification.
On remarque également l’absence d’auricules et d’angle anal pour les Anax.
Noter ci-dessous comme le « T » de la partie toute antérieure du front est léger chez ce sujet, pourtant largement mature comme en témoigne sa voilure en lambeaux. Encore une fois, la lame anale apparaît très courte.

Il habite les marais, mais aussi les eaux plus ou moins saumâtres.

Anax gibbosulus mâle, Australie (NT), Mamukala Wetlands, 02/05/2022
Anax gibbosulus mâle, Australie (NT), Mamukala Wetlands, 02/05/2022

 Anax vient d’un mot grec signifiant roisouverain et est attribué au caractère dominant que suggèrent sa grande taille et son comportement.
Gibbosulus vient d’un mot latin signifiant bosse auquel est ajouté le diminutif ulus, pour signifier la présence d’une petite bosse (gibbosité) sur la face dorsale du 2° segment, ce qu’on voit très bien ci-dessous. On remarque également, ce que mentionne la description originale de Rambur, le bord distal relevé du premier segment (1).

Anax gibbosulus mâle, Australie (NT), Jabiru, 01/05/2022
Anax gibbosulus mâle, Australie (NT), Jabiru, 01/05/2022

-1- The Naming of Australia’s Dragonflies, Ian Endersby & Heinrich Fliedner, Busybird Publishing 2015

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x