Namibie – Pseudagrion hamoni (Fraser, 1955)

Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Katima Mulilo, 13/02/2020
Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Katima Mulilo, 13/02/2020

Pseudagrion hamoni doit son nom à l’entomologiste français Jacques Hamon qui à collecté le premier spécimen au Burkina Faso en 1953.

Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Mubiza (Katima Mulilo), 15/02/2020
Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Mubiza (Katima Mulilo), 15/02/2020

Complètement mature il devient très sombre, le thorax presque noir recouvert d’une pruine blanchâtre dans sa partie inférieure, les tibias sont clairs, les 2 derniers segments restent partiellement bleus, les yeux sont rouge sombre barrés d’une bande noire caractéristique.
Quand ils sont un peu plus jeunes comme ci-dessus ou ci-dessous leur thorax laisse apparaître des bandes plus claires.

Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Katima Mulilo, 13/02/2020
Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Katima Mulilo, 13/02/2020

Il mesure 33 mm en moyenne et nous ne l’avons rencontré que sur des mares alors que dans leur livre Suhling et Martens écrivent que la grande majorité des données en Namibie portent sont situées sur des rivières.

Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Mubiza (Katima Mulilo), 15/02/2020
Pseudagrion hamoni mâle, Namibie, Mubiza (Katima Mulilo), 15/02/2020

On le trouve en Afrique tropicale de la Mauritanie à l’Ethiopie jusqu’au nord-est de l’Afrique du Sud, mais aussi en Arabie Saoudite et Yémen, et dans le sud de l’Algérie et de la Libye. En Namibie il est limité à l’extrême nord du pays.




Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *