Namibie – Aethiothemis solitaria (Ris in Martin, 1908)

Aethiothemis solitaria mâle, Namibie, Popa Falls sur l'Okavango, 19/02/2020
Aethiothemis solitaria mâle, Namibie, Popa Falls sur l’Okavango, 19/02/2020

Au moment ou Suhling et Martin ont publié leur livre sur les odonates de Namibie la taxonomie de ce petit genre de Libellulidae n’était pas vraiment fixé et on ne savait pas de façon certaine que Aethiothemis discrepans (Lieftinck, 1969) et solitaria n’étaient qu’une seule et même espèce (synonymes).
Ce genre contient actuellement 13 espèces, toutes endémiques d’Afrique tropicale sauf une de Madagascar.

Aethiothemis solitaria mâle, Namibie, Popa Falls sur l'Okavango, 19/02/2020
Aethiothemis solitaria mâle, Namibie, Popa Falls sur l’Okavango, 19/02/2020

Elles sont peu connues, peu rencontrées, mais A. solitaria est peut-être la plus commune car parfois localement abondante; nous ne l’avons vu que sur le site de Popa Falls (sur l’Okavango), jamais plus d’un seul sujet à la fois, peut-être 3 sujets différents seulement, tous jeunes. Février est la période de son émergence.
Mais les jeunes sujets avec cet assemblage de bleu, de orange et de jaune sont vraiment magnifiques ce qui leur vaut le nom vernaculaire anglais de Southern Gorgeous Skimmer . Même si le mâle ci-dessous n’est pas encore complètement mature, on voit la coloration bleue qui commence à envahir son thorax ; il deviendra complètement bleu mais bien moins spectaculaire…

Aethiothemis solitaria mâle, Namibie, Popa Falls sur l'Okavango, 19/02/2020
Aethiothemis solitaria mâle, Namibie, Popa Falls sur l’Okavango, 19/02/2020

Il mesure environ 30 mm, 20 pour l’abdomen.
Sa distribution le limite à l’Afrique tropicale, du Sénégal à la Tanzanie et au sud jusqu’au Botswana et à la Namibie.
Ci-dessous certainement un 3° sujet moins bleu sur le sommet du thorax que le sujet précédent.

Aethiothemis solitaria mâle, Namibie, Popa Falls sur l'Okavango, 18/02/2020
Aethiothemis solitaria mâle, Namibie, Popa Falls sur l’Okavango, 18/02/2020

Si nous ne les avons observés que sur un petit bras assez rapide de l’Okavango dans le resort de Popa Falls, ils semblent accepter une importante diversité d’habitats depuis les eaux stagnantes, les suintements, les ruisseaux et rivières dans les aires ouvertes ou les clairières.

Aethiothemis solitaria mâle, Namibie, Popa Falls sur l'Okavango, 19/02/2020
Aethiothemis solitaria mâle, Namibie, Popa Falls sur l’Okavango, 19/02/2020



Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *