Brachydiplax denticauda (Brauer, 1867)

Brachydiplax denticauda mâle, Australie (NT), Howard Springs, 13/04/2022
Brachydiplax denticauda mâle, Australie (NT), Howard Springs, 13/04/2022

On peut considérer Brachydiplax denticauda comme commun dans le Territoire du Nord Australien, nous l’avons rencontré 12 jours sur les 24 de notre prospection, mais il peut passer inaperçu en raison de sa petite taille, 29 mm. Les mâles sont parfois en plein soleil, mais les femelles sont, comme toujours, plus discrètes, et il faut les chercher en sous-bois.

Il fréquente les eaux calmes, qu’elles soient stagnantes ou à faible courant.
Il est présent en Australie, en Indonésie, Papouasie-Nouvelle-Guinée et dans les iles Salomon.
En Australie, il est essentiellement costal, depuis le Sud du Queensland à l’extrême Est de l’Australie-Occidentale.

Les mâles matures sont faciles à identifier, typiques du genre, couverts d’une pruinescence d’un bleu lumineux, le front noir métallique et les 3 derniers segments noirs. Un peu plus jeune comme ci-dessous, ils conservent des traces orangées sur l’abdomen et jaunes sur le thorax.
Ils peuvent se parer de petites boules rouges, mais ce sont des hydracariens parasites. Cette infestation limitée ne devrait pas mettre en danger la vie du sujet ci-dessous.

Palemouth mâle, Australie (NT), Ubirr, 01/05/2022
Brachydiplax denticauda mâle, Australie (NT), Ubirr, 01/05/2022

Les immatures, mâles, mais surtout femelles, sont, à mon sens, les plus beaux. Les anneaux orangés qui restent présents à la base de l’abdomen semblent éclairés de l’intérieur tant ils sont lumineux !

Brachydiplax denticauda mâle, Australie (NT), Ubirr, 01/05/2022
Brachydiplax denticauda mâle, Australie (NT), Ubirr, 01/05/2022

Sur la photo ci-dessous, on comprend l’origine de son nom vernaculaire Palemouth ; hormis son front noir métallique, toute la face est jaune clair.

Brachydiplax denticauda mâle, Australie (NT), Florence Falls, 16/04/2022
Brachydiplax denticauda mâle, Australie (NT), Florence Falls, 16/04/2022

Jeunes, les mâles et les femelles sont essentiellement jaunes/orangés, puis le thorax se couvre progressivement d’une pulvérulence cireuse (pruinosité ou pruinescence) bleutée.

Mais les femelles paraissent ne jamais devenir complètement bleues et présentent un abdomen magnifique, noir et jaune à l’extrémité de l’abdomen, auxquels s’associent graduellement du bleu, puis de l’orange lumineux vers la base.

Brachydiplax : brachy est un terme Grec signifiant court et effectivement les odonates de ce genre sont petits comme je l’ai mentionné plus haut. Diplax est une construction des 2 mots Grecs ; dis signifiant double et plax se rapportant à toute chose plate et large, car la partie postérieure du prothorax des odonates de ce genre montre 2 lobes semi-circulaires.
Denticauda : du latin dens qui signifie dent et cauda pour queue d’un animal ; en effet, les appendices anaux supérieurs du mâle portent en leur point le plus large un appendice qui montrent 4 dents, ce que je n’ai pas pensé à photographier de près… (1).

-1- The Naming of Australia’s Dragonflies, Ian Endersby & Heinrich Fliedner, Busybird Publishing 2015

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x