Calopteryx haemorrhoidalis occasi mâle 4/4

À première vue ces mâles Calopteryx haemorrhoidalis n’ont rien de différent de ceux de l’espèce nominale, surtout dans l’ombre de ce petit ruisseau. Ils sont simplement magnifiques 😃​
Mais dès qu’ils ouvrent les ailes, ils sont encore plus spectaculaires avec la partie distale de l’aile antérieure largement hyaline, l’aile postérieure étant plus colorée.

Calopteryx haemorrhoidalis mâle occasi, Castelnau-de-Montmiral (France-81), 21/06/2021
Calopteryx haemorrhoidalis mâle occasi, Castelnau-de-Montmiral (France-81), 21/06/2021

Je les ai photographiés sur la Vère (un petit affluent de l’Aveyron), un ruisseau très ombragé, à fond de galets, parsemé de rochers, avec un niveau d’eau faible. Ils devaient être une dizaine et je n’ai vu aucune femelle.

Calopteryx haemorrhoidalis mâle occasi, Castelnau-de-Montmiral (France-81), 21/06/2021
Calopteryx haemorrhoidalis mâle occasi, Castelnau-de-Montmiral (France-81), 21/06/2021

Ils partageaient cet habitat avec de nombreux Calopteryx virgo et xanthostoma pour lesquels j’ai pu observer des femelles. J’y ai aussi aperçu une femelle Onychogomphus uncatus émergente, un mâle Gomphus vulgatissimus, et une très vieille femelle Pyrrhosoma nymphula à l’abdomen blanchi par les la boue récoltée lors de ses pontes.

Calopteryx haemorrhoidalis mâle occasi, Castelnau-de-Montmiral (France-81), 21/06/2021
Calopteryx haemorrhoidalis mâle occasi, Castelnau-de-Montmiral (France-81), 21/06/2021

Cette forme de Calopteryx haemorrhoidalis (je me garde bien de parler de sous-espèce !) se rencontre en France, à distance de la Méditerranée, et sur les pentes sud des Pyrénées.

Calopteryx haemorrhoidalis mâle occasi, Castelnau-de-Montmiral (France-81), 21/06/2021
Calopteryx haemorrhoidalis mâle occasi, Castelnau-de-Montmiral (France-81), 21/06/2021

Calopteryx haemorrhoidalis pris au piège…

Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019
Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019

Un vrai plaisir de trouver ce Calopteryx haemorrhoidalis bien positionné, prêt pour la photo et qui ne s’envolait pas. Mais lorsque nous nous sommes approchés un peu plus il a tenté de s’envoler, battant désespérément des ailes sans résultat. Nous avons cherché à comprendre ce qui l’empêchait de s’envoler. J’ai d’abord cru que sa patte moyenne droite était coincée à l’intérieur du bouton floral. Pourquoi ? Comment ? Nous étions dubitatif car cela ne ressemble pas à une plante carnivore 🙂

Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019
Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019

Mon épouse a précautionneusement essayé de lui dégager les pattes.

Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019
Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019

J’ai profité de l’occasion pour faire des clichés de son spectaculaire catadioptre…

Calopteryx haemorrhoidalis mâle, catadioptre, Saint Martin les Melle (France-79), 15/07/2019
Calopteryx haemorrhoidalis mâle, catadioptre, Saint Martin les Melle (France-79), 15/07/2019

Plusieurs pattes étaient collées à la plante par une substance blanche que nous n’avons pas pu identifier, peut-être la sève d’une plante, ce que l’on voit ci-dessous sur l’une des pattes de gauche.

Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019
Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019

Une fois libéré je lui ai trempé les pattes dans l’eau pour essayer de les nettoyer. Relâché il s’est posé assez haut dans un taillis de ronces, inaccessible, et nous l’avons constaté aussitôt, toujours incapable de s’envoler… Nous avons malheureusement du l’abandonner à son triste sort…
Si un lecteur a une idée sur la substance qui l’a piégé je serais heureux de la connaître.

Calopteryx haemorrhoidalis mâle 3/4

Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019
Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019

5 ans sans voir ces Calopteryx haemorrhoidalis! J’ai donc été bien heureux de les revoir sur le ruisseau de l’Argentière, dans les sud des Deux-Sèvres, certainement le site le plus proche de mon Maine et Loire et aussi un des sites français le plus au nord.

Je les ai observé environ 1 heure à partir de 11 heures 30 ; sur le site environ 25 individus sur 75 mètres de ruisseau, des mâles et femelles matures, des immatures et des individus émergents. Tous très calmes, sans comportement territorial, ni course après les femelles.

Calopteryx haemorrhoidalis mâle, Saint Martin-lès-Melle (France-79), 15/07/2019

Calopteryx haemorrhoidalis mâle émergent 1/1

Calopteryx haemorrhoidalis mâle émergent, Saint-Martin-lès-Melle (France -79), 15/07/2019
Calopteryx haemorrhoidalis mâle émergent, Saint-Martin-lès-Melle (France -79), 15/07/2019

En chemin pour le sud de la France et sur les indications d’un ami odonatophile, je me suis rendu sur le ruisseau de l’Argentière, à Saint Martin-les-Mèlles. C’est un ruisseau d’un mètre de large, en ce moment un fossé assez profond, envahi de végétation assez haute avec peu d’eau libre, à l’ombre partielle d’arbres réparties inégalement des 2 côtés. Un site tout à fait au sud des Deux-Sèvres, la limite nord de sa répartition dans l’Ouest de la France.

Calopteryx haemorrhoidalis mâle émergent, Saint-Martin-lès-Melle (France -79), 15/07/2019
Calopteryx haemorrhoidalis mâle émergent, Saint-Martin-lès-Melle (France -79), 15/07/2019

Sur environ 75 mètres j’ai compté 25 Calopteryx haemorrhoidalis, matures, jeunes ou émergents comme ce mâle dont les yeux encore couleur noisette, le thorax parcouru de lignes claires, les ailes ambrées et la maladresse de sa pose montrent qu’il est certainement « né » le jour même.

Calopteryx haemorrhoidalis mâle émergent, Saint-Martin-lès-Melle (France -79), 15/07/2019
Calopteryx haemorrhoidalis mâle émergent, Saint-Martin-lès-Melle (France -79), 15/07/2019

Je n’ai pas assisté aux émergences proprement dites mais apparemment la coloration rouge très foncée de l’abdomen et du thorax apparaît très précocement.
On note sur la photo ci-dessus des zones claires, blanchâtres à la partie inférieure des segments 8, 9 et 10, et même à la partie inférieure des cerques (appendices anaux inférieurs); ces zones deviendront rose fuchsia chez les adultes, et constitueront le « catadioptre » que les mâles savent mettre en évidence pour communiquer avec leurs congénères.

Ci-dessous ce très jeune mâle a encore du mal à maîtriser ses premiers instants de vol, et surtout l’atterrissage qui n’est pas « standard ».

Calopteryx haemorrhoidalis mâle émergent, Saint-Martin-lès-Melle (France -79), 15/07/2019
Calopteryx haemorrhoidalis mâle émergent, Saint-Martin-lès-Melle (France -79), 15/07/2019