Gomphus vulgatissimus accouplement

C’est la première fois que j’assiste, soyons modeste, que j’aperçois un accouplement de Gomphus vulgatissimus. Mais même aperçu c’est tout de même une observation assez rare.
Une seule photo sous un mauvais angle et le couple est parti beaucoup plus haut, inaccessible à mon 150 mm Macro.

Gomphus vulgatissimus accouplement, Beaupreau (France-49), 12/05/2019
Gomphus vulgatissimus accouplement, Beaupreau (France-49), 12/05/2019

Le contexte: nous sommes environ à 500 m à vol de libellule de la rivière qui court 40 m plus bas. Il fait 18 °C, le vent est assez fort et je suis au bout de mon jardin, cherchant à faire des photos d’insectes à l’abri des grands cèdres qui me sépare d’un champ de céréales (bio!) lorsque j’aperçois très brièvement et à bonne distance ce qui me semble être un Aeshnidae, et donc peut-être un Brachytron pratense, nous sommes tout début mai!
Je démonte mon flash annulaire ainsi que la bonnette à l’extrémité de mon 150 mm Macro, et plus rien ne bouge. 30 secondes plus tard je « devine » qu’un accouplement passe au dessus de moi, et se pose lourdement à environ 3 mètres de hauteur dans un cèdre. Je n’ai le temps de faire que cette photo avant que le couple monte encore de 3 ou 4 mètres et devienne inaccessible à mon matériel.
C’est aussitôt en regardant le cliché sur l’écran de mon APN que je me suis rendu compte de mon erreur; d’ailleurs les jours précédents, depuis le 3 mai (et suivants) j’avais pu observer quelques mâles Gomphus vulgatissimus plus ou moins immatures dans le jardin.

Gomphus vulgatissimus mâle, Beaupréau (France-49), 08/05/2019
Gomphus vulgatissimus mâle, Beaupréau (France-49), 08/05/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *