Namibie – Crocothemis sanguinolenta (Burmeister, 1839)

Crocothemis sanguinolenta mâle, Nambie, Waterberg Plateau Park, 08/02/2020
Crocothemis sanguinolenta mâle, Nambie, Waterberg Plateau Park, 08/02/2020

Crocothemis sanguinolenta est classiquement décrite comme une version réduite de C. erythraea et difficile à différencier (C. divisa extrêmement rare en Namibie est absent des régions visitées); pour la taille c’est toujours très difficile à apprécier quand on en voit pas les espèces l’une à côté de l’autre, et surtout que l’on est dans un contexte totalement différent. En tout cas s’il ne m’est pas vraiment apparu plus court, il est plus fluet, l’abdomen moins large et plus en fuseau. Il mesure 32 à 38 mm tandis que C. erythraea atteint 34 à 44 mm.
Par contre la coloration est assez différente et il apparaît plus terne, malheureusement, nous sommes nombreux à avoir remarqué que les appareil photos Canon étaient peu fidèles aux tons rouges ….

Crocothemis sanguinolenta mâle, Nambie, Waterberg Plateau Park, 08/02/2020
Crocothemis sanguinolenta mâle, Nambie, Waterberg Plateau Park, 08/02/2020

2 détails morphologiques le différencient cependant de son cousin:
– la présence de petites taches ou traits noirs sur les segments 3 à 7 sur la carène latérale abdominale (il faut cliquer sur la photo pour l’agrandir!)
– les ptérostigmas nettement plus courts.

Crocothemis sanguinolenta mâle, Nambie, Waterberg Plateau Park, 08/02/2020
Crocothemis sanguinolenta mâle, Nambie, Waterberg Plateau Park, 08/02/2020

Leur habitat est aussi différent car en Namibie Crocothemis sanguinolenta préfère les ruisseaux rapides et la présence de rochers, dans les milieux arides et en montagne. Il se perche sur les rochers et au sol. C’est sur un ruisseau (et à proximité) traversant le sentier pavé d’un lodge (altitude 1400 m) que nous l’avons observé.

Les femelles montrent également ces traits sur la carène latérale de l’abdomen.

Crocothemis sanguinolenta femelle, Nambie, Waterberg Plateau Park, 08/02/2020
Crocothemis sanguinolenta femelle, Nambie, Waterberg Plateau Park, 08/02/2020

Mais surtout elles différent de C. erythraea par leur lame vulvaire; alors que celle de cette dernière est pratiquement perpendiculaire à l’abdomen, celle de Crocothemis sanguinolenta, bien visible également de profil, est longue et pointe vers l’arrière (sous les 9° et 10° segments). Malheureusement je n’ai pas cette vue sur un sujet vivant, seulement sur cette photo de ce sujet piégé par une graminée, Setaria verticillata.

Crocothemis sanguinolenta femelle piégée par Setaria verticillata, Namibie, Waterberg Plateau National Park, 09/02/2020

Son nom d’espèce provient du latin sanguinolentus, éclaboussé de sang, évoquant son abdomen rouge, tout comme erythraea évoque aussi cette couleur rouge. Son nom anglais est Little Scarlet , celui de son cousin C. erythraea, plus massif, est Broad Scarlet.

Il occupe largement tout le sud de l’Afrique, en dessous d’une ligne joignant la Sénégal à la Somalie. Mais on le trouve aussi, plus localisé, en Arabie Saoudite, au Yémen, à Oman, en Israël et Jordanie.




Cet article fait partie de ceux consacrés aux odonates de Namibie. Pour revenir à la page d’accueil des Odonates de Namibie, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *