Orthetrum migratum (Lieftinck, 1951)

Orthetrum migratum mâle, Australie (WA), Zebedee Springs, 25/04/2022
Orthetrum migratum mâle, Australie (WA), Zebedee Springs, 25/04/2022

Dès que j’ai aperçu cet Orthetrum migratum j’ai pensé aux Orthetrum pruinosum ou schneideri que l’on rencontre en Asie. Il y a évidemment des différences sensibles mais l’aspect général est assez proche ; il montre cependant un curieux dégradé de couleur sur l’abdomen, évoluant du rose à la base vers un rouge vif à l’apex.

Il est à peu près impossible de le confondre avec un autre Libellulidae en Australie en raison du contraste entre son abdomen rouge ou rosé (Rosy skimmer) et son thorax couvert d’une pulverulence bleue ou grise.
On le rencontre sur les ruisseaux, les marais et marécages, les zones calmes (pisicines) des rivières.

La position adoptée par le sujet ci-dessous est vraiment étonnante et je ne pense pas avoir déjà vu une telle situation ; cramponné sous la branche, ce sujet dévore un autre anisoptère, impossible à identifier avec ce qu’il en reste.

Orthetrum migratum mâle, Australie (NT), Kakadu National Park, 29/04/2022
Orthetrum migratum mâle, Australie (NT), Kakadu National Park, 29/04/2022

Il est largement répandu ou plutôt disséminé dans toute la moitié nord de l’Australie, sans pour cela être commun, car on relève assez peu de données (et on trouve très peu de renseignements sur l’espèce). Nous ne l’avons rencontré que 3 ou 4 fois dans le Territoire du Nord mais pas dans le Queensland. Il serait également cité au Timor Oriental.
Atlas of Living Australia

Rosy skimmer male, Australie (NT), Kakadu National Park, 29/04/2022
Orthetrum migratum mâle, Australie (NT), Kakadu National Park, 29/04/2022

Je n’ai aperçu qu’une femelle ; elles sont assez caractéristiques, jaunes, avec une bande claire sur la face dorsale du thorax et dotée, sous le 8° segment, d’une expansion ventrale à marge noire.

Orthetrum migratum femelle, Australie (WA), Zebedee Springs, 25/04/2022
Orthetrum migratum femelle, Australie (WA), Zebedee Springs, 25/04/2022

Orthetrum (1) vient de 2 mots grecs, orthos signifiant « droit « et etron « abdomen« , ceci pour signifier que les côtés de l’abdomen sont parallèles. Ce nom de genre créé par Newman en 1833 a perdu sa pertinence avec la découverte de nouvelles espèces, mais le nom est resté.
Migratum du latin –migratus signifiant enlever, migrer. Je n’ai malheureusement pas eu accès à la descritpion original mais il me semble que si Lieftinck lui a donné ce nom c’est qu’il pensait, s’appuyant sur une citation de Tillyard, que les sujets australiens étaient issus d’une migration au moins vers la péninsule du Cap York, à travers le détroit de Torres depuis la Nouvelle Guinée. Pourtant il ne semble pas présent en Nouvelle-Guinée, mais au Timor-Oriental et son aire principale est l’Australie…

-1- The Naming of Australia’s Dragonflies, Ian Endersby & Heinrich Fliedner, Busybird publishing.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut