Inpabasis nigridorsum (Bota-Sierra & Faasen, 2015)

Inpabasis nigridorsum mâle, Pérou, Arc (Chino), 20/08/2023
Inpabasis nigridorsum mâle, Pérou, Arc (Chino), 20/08/2023

Inpabasis nigridorsum (Coenagrionidae) est une beauté qui vit dans l’ombre de la forêt, il faut malheureusement le flash pour essayer de lui rendre honneur. Dans le document (1), où il est très minutieusement décrit, on lit qu’il mesure 33 à 35 mm.

Actuellement, on décrit 5 Inpabasis ; celui-ci est facile à déterminer en raison de la quantité de noir sur la face dorsale de son abdomen. De la même région, Tim Faasen a décrit I. intermedia, qui, montre moins de noir sur l’abdomen, mais plus que les autres Inpabasis qui sont complètement rouges dorsalement, d’où son nom intermedia.

Il n’est connu que des régions amazoniennes de Colombie (Amazonas) et du Pérou (Loreto).
IUCN Red List

Son habitat, et plus spécifiquement son lieu de reproduction, est inconnu, mais il y a de bonnes raisons de supposer qu’il fréquente des eaux plus ou moins stagnantes, en forêt primaire, sur ou près de la Terra Firme (terres jamais inondées), des zones marécageuses, marais de palmes ou restinga (levées argilo-sableuses le long des berges des rivières qui forment des étangs).

Inpabasis nigridorsum mâle, Pérou, Arc (Chino), 20/08/2023
Inpabasis nigridorsum mâle, Pérou, Arc (Chino), 20/08/2023

Toutes ces photos sont du même mâle, le seul que nous ayons rencontré.
Les femelles seraient les seules des Inpabasis à présenter une coloration rougeâtre sur les derniers segments, comme en témoigne une photo sur le document déjà cité. Et même si nous avons rencontré des femelles non loin des mâles, elles ne portaient pas de rouge.
Cette coloration n’est sans doute pas une preuve irréfutable, on connait la variabilité, les différentes formes des femelles Coenagrionidae, et comme souvent pour cette famille, il faut se référer au pronotum, ce que malheureusement, je n’ai pas pu photographier. Je ne présenterai donc pas de femelle.

Un autre mâle de la même espèce, Pérou, Arc (Chino), 20/08/2023
Inpabasis nigridorsum mâle, Pérou, Arc (Chino), 20/08/2023

Inpabasis (Santos, 1961) ; je ne suis pas parvenu à trouver l’étymologie de ce nom de genre, certainement formé de inpa et de basis, basis étant repris dans d’autres noms de genre comme Telebasis au moins.
Nigridorsum est expliqué par Tim Faasen : du latin nigrum, noir, et dorsum, dos. Le nom se réfère aux tergites sombres, spécialement sur les segments abdominaux 4 à 7, ce qui contraste avec les autres espèces connues de ce genre (qui sont rouges à cet endroit).

1- Preliminary list of Odonata from the Colombian Amazon, with descriptions of Inpabasis nigridorsum sp. nov. & Diaphlebia
richteri sp. nov. (Coenagrionidae & Gomphidae), C. A. Bota-Sierra, C. Moreno-Arias et T. Faasen, International Journal of Odonatology, 2015, Vol. 18, No. 3, 249–268.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
FIRMIN
FIRMIN
20 jours il y a

Merci pour cette belle découverte de libellules éloignées de chez nous !

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut