Mois : mars 2021

Sympetrum meridionale : parasitisme par Arrenurus papillator 1/2

Sympetrum meridionale est une cible privilégiée de cette larve d’hydracarien d’un peu plus d’un mm de diamètre. Arrenurus papillator fait partie du genre important des Arrenurus mais s’en distingue aisément par sa coloration rouge spectaculaire.Cette larve attaque d’autres odonates en France et en Europe, des Sympetrum et des Lestes et on peut s’étonner de cette …

Sympetrum meridionale : parasitisme par Arrenurus papillator 1/2 Lire la suite »

Aeshna cyanea : ponte en vidéo

Grosse surprise ce 11 novembre 2011, au Fuilet (France-49), que de « tomber » sur une femelle Aeshna cyanea. Après un printemps exceptionnel, l’automne l’est tout autant puisqu’il fait 18 °C ce jour.D’abord posée, puis dès que je l’ai dérangée, très décidée à pondre, à mes pieds, puis à 40 cm de moi, et revenant sans cesse exactement …

Aeshna cyanea : ponte en vidéo Lire la suite »

Sympetrum sanguineum : accouplement en vidéo

Les accouplements de Libellulidae sont fréquemment observés, que ce soit en vol ou posés, mais il n’est pas toujours facile de s’en approcher. Parfois, ils se laissent finalement filmer à 40 cm. Les raisons de ce soudain apprivoisement reste une énigme pour moi. L’accouplement peut durer une quinzaine de minutes. La ponte vient tout de suite …

Sympetrum sanguineum : accouplement en vidéo Lire la suite »

Différencier les libellules mâles et femelles : les anisoptères 2/3

Les anisoptères sont en général sensiblement plus grands que les zygoptères, aussi est-il plus facile de constater les différences au niveau des appendices anaux.Seuls les mâles portent des appendices anaux supérieurs et inférieurs bien différenciés : les supérieurs sont toujours les cercoïdes, organe pair, qui surmonte une lame supra anale qui est un organe médian, …

Différencier les libellules mâles et femelles : les anisoptères 2/3 Lire la suite »

Différencier les libellules mâles et femelles : les anisoptères 3/3

Ci-dessus un premier exemple de Corduliidae avec Cordulia aenea ; si l’apparence globale est identique on remarque que l’abdomen de la femelle est dilaté par la masse des ovaires ; c’est une différence de volume ou de finesse quasi constante entre mâles et femelles pour les odonates, mais elle est rarement aussi évidente. Les appendices …

Différencier les libellules mâles et femelles : les anisoptères 3/3 Lire la suite »